Culture

Une expo vivante pour voir son territoire avec humanité

  • Sébastien Murat (premier rang au centre), qui a réalisé les photographies exposées, et toutes les personnes responsables du projet dans les communes concernées.
    Sébastien Murat (premier rang au centre), qui a réalisé les photographies exposées, et toutes les personnes responsables du projet dans les communes concernées.
Publié le / Modifié le S'abonner

Exposition sur le thème "Graines d’humanité" de 38 photographies de Sébastien Murat qui vont tourner pendant une année sur la communauté de communes.

Voir son territoire avec un œil neuf, s’apercevoir à nouveau des richesses qui nous sont données à voir tous les jours, tel est l’un des objectifs de l’exposition commandée au photographe Sébastien Murat par la communauté de communes de Decazeville. Cette dernière ayant été sollicitée elle-même par de nombreux parents qui souhaitaient voir traiter le sujet du vivre ensemble après avoir eu à gérer des situations de conflits. Alors, la commission d’action sociale de la communauté de communes ainsi que le centre social et la Caf se sont attachés à traiter les valeurs de bienveillance, de respect et de tolérance, afin de mieux les semer sur le territoire.

Non-violence

Des associations comme Ifman, qui forme à la communication non violente, ainsi que des citoyens se sont aussi engagés dans l’élaboration de ce projet. Dans un deuxième temps, le succès de la conférence de Jean-François Bernardini, leader du groupe corse I Muvrini mais aussi et surtout membre d’Invicta, "music for non-violence", qui a rassemblé plus de 400 collégiens et lycéens ainsi que près de 250 personnes à Decazeville, a conforté le bien-fondé de cette action autour du thème "Graines d’humanité. Cultivons la non-violence".

C’est ainsi qu’il a été confié à Sébastien Murat un travail de repérage de lieux passants sur les douze communes du territoire inscrits dans le quotidien de la population pour lesquels il s’agissait de "donner une force". "C’est important qu’un photographe nous montre ce qu’on voit tous les jours, qu’il embellisse des lieux communs qu’on ne regarde plus.

Le territoire n’est pas forcément honoré et pourtant il y a de belles choses à voir", s’enflamme Marine Petit, chargée de l’attractivité culturelle à la communauté de communes. Ensuite, un appel a été lancé aux 22 écoles du territoire afin d’essayer de définir des phrases capables d’accompagner les clichés du photographe.

Sept écoles ont répondu sur les thématiques du bonheur et de la solidarité avec des phrases telles que : "Un mot gentil peut réchauffer trois mois d’hiver", "Vivre ensemble, c’est le bonheur et la bonne humeur" ou encore "être bienveillant, c’est aider et protéger les autres", "Pour qu’un enfant grandisse, il faut tout un village".

Des habitants ont aussi apporté leurs réflexions, leurs ressentis, au travers de formules également retenues.

"Prouver qu’on y est bien"

Maintenant, tous ces panneaux photos et les phrases qui les accompagnent vont être exposés dans trois lieux de chaque commune. Et tout au long de l’année, des rotations seront opérées. "On est tous les témoins et les représentants de ces valeurs. Il est important de leur rendre hommage car on peut les perdre rapidement", reprend Marine Petit.

"Et puis certains habitants ne connaissent même pas la commune voisine alors qu’il y a une histoire forte et récente sur le Bassin.

L’idée est donc aussi de les emmener vers ce qu’il se passe à côté", indique Christophe Viala, médiateur social à la communauté de communes.

"Révéler la beauté d’un territoire, c’est prouver aussi qu’on y est bien. Au-delà, il s’agit de faire prendre conscience aux gens d’une véritable identité territoriale", indique Lætitia Cubaynes, chargée de communication à la communauté de communes. "Cette exposition est une invitation à une réflexion, à une remise en question, afin que les gens deviennent des serviteurs d’humanité".

L'immobilier à Decazeville

175000 €

DECAZEVILLE - Sur les hauteurs de Decazeville, découvrez cette maison de pl[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir