Hôtellerie

Michel Santos brigue la présidence de l’Umih

Abonnés
  • Michel Santos, au centre, entouré de quelques membres de son équipe.
    Michel Santos, au centre, entouré de quelques membres de son équipe. Repro CPA -
Publié le / Modifié le S'abonner
Le patron du restaurant Le Kiosque à Rodez est candidat à la succession de Philippe Panis, le 18 février..

L’emploi et la ruralité sont au cœur du programme concocté par Michel Santos, patron du restaurant le Kiosque, à Rodez, dans sa course à la présidence de l’Union départementale des métiers et des industries de l’hôtellerie (Umih). Entourée d’une équipe composée de 29 personnes issues de tout le territoire et "représentatives de toutes les branches des métiers de l’hôtellerie et de la restauration", cette figure incontournable du monde économique et associatif local entend bien s’imposer dans les urnes face au second candidat, le Millavois Serge Gaillard (lire ci-dessous). Pour y parvenir, le restaurateur ruthénois compte bien s’appuyer sur ses longues années d’expériences au sein du bureau de l’Umih.

"La défense de mon métier inscrite dans mon ADN"

Tout d’abord en tant que trésorier, une fonction que l’intéressé a occupé pendant 10 ans. Puis, pendant quatre années supplémentaires, durant lesquelles Michel Santos a cumulé les fonctions de trésorier avec celles de président de la branche restauration. "Défendre au mieux les intérêts de la profession : tel est depuis toujours mon objectif, explique Michel Santos. J’ai été de tous les combats aux côtés de Philippe Panis". Ce dernier, arrivé au terme de son second mandat de 4 ans à la tête de l’Umih, est, de fait, contraint de passer la main. Ensemble, ils sont parvenus, en 3 ans, à multiplier par deux le nombre d’adhérents. "L’Umih en compte 650 ; c’est près de 90 % de la profession dans le département, indique Michel Santos. Je suis adhérent de l’Umih depuis toujours. Avant moi, mes parents l’étaient également. J’aime mon métier et sa défense est inscrite dans mon ADN", martèle un Michel Santos "pressé de se remettre au travail". Pour cela, il faudra néanmoins patienter jusqu’au 18 février et le vote, à la CCI de Rodez, des 650 adhérents qui l’installeront, peut-être, à la présidence de l’Umih.

Un fauteuil pour deux

La présidence de l’Umih interesse au plus haut point puisqu’un second candidat est en lice face à au restaurateur ruthénois, Michel Santos. Serge Gaillard, c’est son nom, est, notamment, patron du bowling de Millau, mais aussi vice-président départemental de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (Umih).

L'immobilier à Rodez

399 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ BOURRAN SANS FRAIS D AGENCE- Beau 2 Pièces situé[...]

514 €

RODEZ-ST AMANS : T3 duplex avec beaucoup de charme : beaux volumes, parquet[...]

251 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Ravissant appartement avec [...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir