Economie

La municipalité se mobilise pour que revive l’hôtel-restaurant "Bouloc"

  • Maire, élus et pôle économique de la communauté, mobilisés pour l’établissement « Bouloc »
    Maire, élus et pôle économique de la communauté, mobilisés pour l’établissement « Bouloc » CPA / CPA
Publié le / Modifié le S'abonner

Comme cela a été évoqué lors du dernier conseil municipal, Nicolas Bessière, maire de Gabriac, qui n’a aucun lien direct ni intérêt personnel dans l’affaire, s’investit personnellement dans la recherche d’un repreneur du fonds de commerce de l’hôtel-restaurant historique "Hôtel Bouloc". C’est assez soudainement, courant février, que le maire a appris la cessation d’activité et la mise sous liquidation judiciaire du dernier propriétaire de ce fonds de commerce. Avec pour effet d’entraîner la fermeture immédiate de ce commerce de proximité emblématique, seul café-restaurant et lieu de rencontre de la commune.

Nicolas Bessière tient cependant à préciser que son rôle n’est autre que celui d’être un facilitateur de mise en relation entre le liquidateur judiciaire situé à Montpellier, la famille Bouloc, propriétaire des murs et des candidats au rachat du fond. Loin d’être découragée face à cette situation, convaincue du potentiel de cet établissement, la municipalité de Gabriac (une commune qui reprend de l’activité, l’effectif de l’école a doublé en 10 ans) a décidé de tout mettre en œuvre pour que cet établissement, cher à la commune et à une bonne partie du département, ne baisse pas définitivement le rideau.

Elle s’est engagée dans une course contre la montre en mobilisant un groupe d’appui afin de trouver une sortie rapide à cette situation. Pour constituer ce groupe, le maire a demandé l’aide du pôle économique de la communauté Comtal, Lot Truyère, tout comme celle de la CCI Aveyron qui maîtrise la situation commerciale du secteur.

"Situé stratégiquement dans le village au carrefour de deux départementales au cœur du triangle constitué par les villes de Bozouls, Espalion, Laissac et à 25 km de Rodez, cet établissement bien équipé n’est pas un simple hôtel-restaurant, c’est un véritable lieu de vie que la municipalité compte bien préserver", déclare le maire. Un élu qui reste persuadé que sa commune dispose de tous les atouts et du dynamisme nécessaire pour qu’un restaurateur puisse vivre et travailler sereinement dans ce commerce qui ne demande qu’à retrouver ses lettres de noblesse comme au temps pas si lointain où la famille Bouloc était aux fourneaux. Comment se positionner ?

Les candidats doivent se faire connaître au pôle économique de la communauté au 05 65 48 65 51.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
Réagir