Exposition

Rodez : la joie de Thomas de Vuillefroy à la Menuiserie

  • Benoît Decron, le conservateur du musée Soulages, a présenté l’exposition de Thomas de Vuillefroy.
    Benoît Decron, le conservateur du musée Soulages, a présenté l’exposition de Thomas de Vuillefroy. DR / DR
Publié le / Modifié le S'abonner
Le travail à l’encre et au racloir prend une nouvelle dimension avec cet artiste aveyronnais. C’est à voir jusqu’au 14 avril à la Menuiserie.

C’est l’exposition de l’année !" Jeanne Ferrieu ne tarit pas d’éloges pour évoquer l’exposition qui garnit actuellement les cimaises de La Menuiserie. Comme elle a raison. Thomas de Vuillefroy livre le fruit d’une longue réflexion autour de son travail sur les techniques d’impression, avec l’encre et le racloir, par le biais de laquelle il a, en quelque sorte, repoussé les limites. Et cela, avec "Joie", titre de son exposition.

"Je suis un artiste, mais je me sens chercheur aussi" glisse Thomas de Vuillefroy.

Le chercheur a développé sa technique et l’artiste a laissé parler ce qu’il ressent de plus profond en lui. Et aujourd’hui, c’est la joie qui domine.

"On pense que quand on fait un dessin torturé, on triche moins que quand on dessine la joie. Ce n’est pas vrai. La joie ne doit pas être taboue. Ce n’est pas un sujet qui fait la une. Mais aujourd’hui, c’est ce qui transparaît de ma vie" sourit-il.

Ce bonheur, il parvient à le conjuguer en noir et blanc. "C’est ce qui me va le mieux. Je ne suis pas assez calé en matière de couleur, comme peut l’être Michel Cure, par exemple. Mais il peut y avoir tellement de subtilités dans les valeurs de gris que, oui, on peut évoquer la joie en noir et blanc".

Jeune marié et jeune papa, qui peut entièrement se consacrer à son travail, Thomas de Vuillefroy est aussi auréolé de deux récompenses, acquises en 2018 et en 2019, au salon Art Capital. Si tout cela peut l’inviter à pousser plus loin son travail sur la balance du noir au blanc, l’envie de chercher encore prédomine chez cet artiste installé à Espalion. "J’ai besoin d’aller voir ailleurs, de chercher ma technique, de chercher aussi ce que j’ai à dire. Je sais que je vais retourner à l’acrylique, mais je ne peux pas dire aujourd’hui sous quelle forme…".

En attendant, on ne peut qu’inviter le public à aller découvrir cette exposition à La Menuiserie, visible jusqu’au 14 avril du mercredi au dimanche (de 15 heures à 19 heures). Il y a des petits moments de joie qui ne se refusent pas.

Fémin’art et vide-greniers

Week-end actif à La Menuiserie. Ainsi, aujourd’hui, à l’occasion de la journée des droits de la femme, La Menuiserie ouvre son lieu à l’association « Fémin’art ». Au menu : dès 18 heures, une conférence sur la musicothérapie avec Jean-François Labit et Karim Kanal, un cercle de chant animé par Caroline Cazor, et une exposition d’Elodie Maears intitulée « Courant d’air et d’eau ». Puis à 20 heures, un concert de musique traditionnelle malgache.
Puis, dimanche, La Menuiserie un vide-greniers pas tout à fait comme les autres. Comme d’habitude.

PH.R.
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

759 €

RODEZ : Appartement de type 5 spacieux situé à deux pas du centre ville da[...]

557 €

Situé au cœur du Faubourg ! Cet appartement T3 d'une surface totale de 62 m[...]

379 €

Dans une résidence calme et sécurisée à 5 minutes du centre ville de Rodez [...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir