RN88

Aveyron : l'amendement Luche voté par les sénateurs protège le projet à 2X2 voies

  • La RN88 entre Rodez et Sévérac devrait avec cet amendement faire l'objet d'un traitement identique au secteur Tarn-Rodez, en cours d'achèvement.
    La RN88 entre Rodez et Sévérac devrait avec cet amendement faire l'objet d'un traitement identique au secteur Tarn-Rodez, en cours d'achèvement. Archives J.A.T. -
Publié le / Modifié le S'abonner

Le sénateur de l'Aveyron a présenté un amendement à la loi mobilités actuellement en examen, pour garantir la réalisation d'une 2X2 voies quand la déclaration d'utilité publique a été prononcée. La RN 88 entre Rodez et Sévérac ne devrait donc pas pouvoir se contenter d'un simple aménagement comme le souhaitait l'Etat. 

C'est un pas de plus vers une réalisation de la RN 88 à quatre voies conforme au souhait des élus aveyronnais. Dans la nuit de mardi 19 à mercredi 20 mars, les sénateurs ont adopté un amendement à la loi mobilités présenté par Jean-Claude Luche, visant à maintenir les routes à deux fois deux voies si la déclaration d'utilité publique a été prononcée et que les acquisitions foncières et les aménagements fonciers ont été réalisés. Ce qui est le cas pour le tronçon Rodez-Sévérac-le-Château (A75) qui reste à financer et à construire. 

En clair, plus question de transformer ce projet indispensable à l'Aveyron "par des aménagements ponctuels sur l'itinéraire existant, comme par exemple des créneaux de dépassement", qui resteraient inadaptés au trafic et à la sécurité. "Cet amendement vient couper court aux différents scénarios qui, de temps en temps, ressurgissaient sur un aménagement en place", explique Jean-Claude Luche qui avait reçu notamment un courrier en ce sens, le 27 août 2018, d'Elisabeth Borne, ministre des Transports. Le sénateur n'a volontairement pas cité la RN 88 dans son texte pour que celui-ci  "soit le plus transversal possible et ne privilégie pas un seul département".  De plus, Jean-Claude Luche a fait également adopter un autre amendement sur le même sujet concernant les routes à fort trafic et accidentogènes. Là encore, la RN 88 entre pleinement dans ce cadre. 

"Je ne sais pas quand cette partie de la RN 88 se fera, mais elle se fera"

L'amendement a été co-signé par le second sénateur aveyronnais, Alain Marc. Il ne reste plus qu'aux députés du département  d'en faire de même et à tout le moins "de maintenir cette disposition dans la loi mobilités quand celle-ci sera examinée à l'Assemblée nationale", appelle de ses voeux Jean-Claude Luche qui assure "ne pas être trop inquiet sur ce point"

Reste à savoir si l'Etat ne se réfugiera pas derrière un tel amendement pour ajourner, voire abandonner, toute participation au projet pour des raisons financières. Jean-Claude Luche n'y croit pas : "L'Etat est trop avancé sur ce dossier, le Département et la Région aussi. Je ne sais pas dans quel délai ce tronçon de RN 88 se fera, mais il se fera. Il est clair que l'on travaille pour les générations futures"

C.C.
L'immobilier à Rodez

399000 €

Domaine exceptionnel de caractère composé de 2 maisons d'habitation distinc[...]

366 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Appartement lumineux secteu[...]

570 €

Centre ville de RODEZ proche de toutes commodités (commerces, bus, écoles),[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir