Transformer la RN88 à 2x2 voies en Aveyron : ce collectif dit non !

Abonnés
  • Un collectif regroupant de nombreuses associations.
    Un collectif regroupant de nombreuses associations. Centre Presse Aveyron - A. R.
Publié le , mis à jour

Alors que le Département entend transformer la liaison entre Rodez et Sévérac-le-Château en un axe rapide, un collectif s’est monté contre ce projet jugé "hors du temps".

Transformer la RN88 en un axe rapide à 2x2 voies ne satisfait pas tout le monde. Contre le projet de doublement de la liaison routière entre Rodez et Sévérac-le-Château, un collectif s’est formé et s’oppose fermement à cette idée portée par le Département et son président Arnaud Viala. Constitué des Écologistes, la France insoumise, la Confédération paysanne, Attac, Canopée, le Comité causse Comtal et bien d’autres, il dénonce la construction d’une "autoroute" en milieu rural.

A lire aussi : 2023 en Aveyron : le dossier de la RN88 à 2x2 voies revient sur le devant de la scène

Une ZAD en Aveyron ?

Un vent de contestation qui n’est pas sans rappeler la forte mobilisation à une centaine de kilomètres d’ici, sur la construction de l’A69 devant relier Toulouse à Castres. D’ailleurs le collectif ne refuse pas la comparaison. "Il y a plusieurs similitudes, reconnaît Christian Roqueirol, pour la Confédération paysanne. C’est un projet qui existe depuis plus de trente ans et qui n’a toujours pas vu le jour." D’ailleurs, si le projet avance, le collectif se réserve même le droit de mener diverses actions, voire même monter une ZAD.

A lire aussi : Aveyron : a RN88 à 2x2 voies inscrite parmi les "exceptions" de la loi ZAN, voici pourquoi c'est une bonne nouvelle

Mais pour l’heure, nous n’en sommes pas là, et les premiers coups de pelle semblent encore loin d’être donnés sur ce tronçon. Alors le collectif exprime sa position sur le fond du sujet. "Pour nous, c’est un non-sens écologique, économique et social, livre Claudine Bonhomme, représentant le Collectif pour la préservation des terres agricoles du Ruthénois (CPTAR). Il faudrait mieux réaménager l’axe actuel pour lutter contre l’accidentologie et remettre en service la ligne de chemin de fer entre Rodez et Sévérac."

Une alternative que ces militants jugent plus proches des besoins réels des Aveyronnais. "Cette autoroute n’est pas pensée pour les Aveyronnais, elle l’est dans un schéma bien plus global visant à faciliter le transit de camions européens entre l’Espagne et l’est", martèle Christian Roqueirol. En attendant la suite du projet.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement à cet article
2 semaines offertes
Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Rodez

450000 €

En exclusivité chez IMMO DE FRANCE, venez vite découvrir cet opportunité d'[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (22)
Mézac Il y a 16 jours Le 04/04/2024 à 08:06

Alors quoi ?
Une autoroute A.88... comme l'A.69 ?

rollenston Il y a 16 jours Le 04/04/2024 à 11:19

Koi tu dis toi ?
La RN 88 qui traverse l'Aveyron est une 2x2 voies , garde sa dénomination de RN 88, elle est limitée à 110 km/h et n'est pas une autoroute comme l' A 68 entre Toulouse et Albi .

Marc2021 Il y a 18 jours Le 02/04/2024 à 12:10

C'est vrai que le trafic poids lourds sur l'actuelle RN88 est déjà trop dense. Mais l'ouverture d'une nouvelle route crée mécaniquement un trafic supplémentaire ; d'autant que cette nouvelle 2x2 voies a vocation à s'insérer dans un réseau de transit régional, national et international (diagonale Espagne-Europe de l'Est) et à aspirer une partie du trafic poids lourds qui emprunte le couloir rhodanien.
La vague d'urbanisation supplémentaire qui s'ensuivra aux abords immédiats de cette 2x2 voies (zones commerciales, entrepôts, lotissements) va contribuer à désertifier les zones rurales, transformer encore plus les villages en villages dortoirs. Pas sûr que ce soit un plus pour l'économie aveyronnaise. Sans parler de la destruction des milieux naturels et agricoles.
Sur les accidents, je vous renvoie au baromètre de l'accidentologie établi mensuellement par les services de l'Etat en Aveyron, qui montre que le tronçon de l'actuelle RN88 Rodez - Séverac n'est pas plus accidentogène qu'ailleurs. Même si des travaux d'aménagement sont bien nécessaires pour améliorer la sécurité. La RN 88 actuelle, au plus près des localités traversées, continuera d'ailleurs d'être utilisée (dessertes de proximité, bus scolaires, etc.).
Majorité ou pas ? Il reste du temps pour dialoguer, échanger des arguments et faire des propositions.

rollenston Il y a 17 jours Le 03/04/2024 à 14:22

Votre baromètre d'accidentologie doit avoir un serieux besoin de réglage. Comparez les accidents mortels entre Rodez et Tanus et ceux entre Rodez et Séverac.

jmccat Il y a 18 jours Le 01/04/2024 à 22:25

Le couloir à camions existe déjà, autant faire de ce court chaînon manquant une 4 voies qui malgré vos doutes sera un plus pour l'économie aveyronnaise. La sécurité sera tout de même bien meilleure pour les usagers qui l'utilisent au quotidien, même si selon vous cette route n'est pas accidentogéne ,c'est peut être intéressant d'éviter quelques morts ou blessés. Vous pouvez toujours trouver des arguments contre , mais comment faire si une majorité est pour?