Gastronomie

Eataly, chronique d'une success story à l'italienne

  • Oscar Farinetti incarne le succès d'Eataly
    Oscar Farinetti incarne le succès d'Eataly GIUSEPPE CACACE / AFP -
  • Avec ses 17.000 m2, Eataly Roma est devenu l'axe central du succès de l'enseigne
    Avec ses 17.000 m2, Eataly Roma est devenu l'axe central du succès de l'enseigne ALBERTO PIZZOLI / AFP -
  • Fico Eataly World, à Bologne en Italie
    Fico Eataly World, à Bologne en Italie Courtesy of FICO Eataly World -
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

(Relaxnews) - Pour la première fois, le géant de la gastronomie italienne déballe ses rayons de pastas et ses corners dédiés à la restauration transalpine à Paris, dans le quartier du Marais. Pourquoi l'ouverture d'Eataly, en collaboration avec les Galeries Lafayette, le 12 avril prochain, est-elle un événement si délicieusement incontournable ce printemps ? 

Une épicerie fine qui a le goût de la démesure

La chaîne de magasins alimentaire a bâti son succès en proposant un concept de marché géant regroupant les meilleurs produits italiens, venus des quatre coins de la botte. Sa sélection est volontairement haut de gamme. On y trouve la farine spécifique pour préparer une pâte à pizza mais aussi des pâtes à la semoule de blé dur préparées à l'aide de moules en bronze dont le processus est le secret d'une sauce qui accroche bien. L'arrivée d'Eataly à Paris est ainsi l'espoir pour les amoureux de la cuisine italienne de mettre enfin la main sur les ingrédients qu'ils ont l'habitude de rapporter après un passage de l'autre côté des Alpes. 

Chez Eataly, on ne fait pas seulement ses courses, on y mange aussi. Les adresses présentent toujours des dimensions imposantes car elles abritent divers espaces de restauration, chacun dédié à un style culinaire. Dans ces magasins d'un nouveau genre, lancé en 2007 à Turin, on y prend aussi des cours de cuisine comme préparer une pâte fraîche et la manier au laminoir avant de façonner les ravioles.

Une entreprise incarnée par son patron, Oscar Farinetti

Flashback. Le 1er mai 2015, Oscar Farinetti donne le coup d'envoi du premier service de ses vingt restaurants constitués pour l'Exposition universelle de Milan dont le thème s'intéressait justement à l'alimentation. L'enseigne a été choisie pour régaler les visiteurs et présenter les spécialités des diverses régions italiennes. Sa mission a consisté à servir quelque 10.000 repas par jour. Finalement, le piémontais né à Alba, au pays de la sublime truffe blanche, est devenu le plus grand ambassadeur de la cuisine italienne. Le choix d'Eataly n'était pas anodin car l'enseigne a toujours mis en relief ses rapports avec le mouvement "slow food" qui prévoit de ne favoriser que les produits de saison en valorisant le terroir où ils ont été cultivés.

A l'initiative d'un parc d'attractions alimentaires à Bologne

Le goût pour les projets pharaoniques d'Oscar Farinetti est tel que l'homme d'affaires a ouvert le 15 novembre 2017 "Fico Eataly World", ce que l'on désigne comme le plus grand parc d'attractions dédié à la bonne chère. Judicieusement installées à Bologne, capitale italienne de la gastronomie, (on la surnomme la "grassa", "grasse", ndlr), d'anciennes halles de fruits et légumes ont été reconverties en restaurants et en ateliers exclusivement dédiés à ravir les papilles sur 10.000 m2. A l'ouverture, le site ambitionnait d'accueillir six millions de visiteurs par an. 

Un succès qui ne fait que se poursuivre

L'ouverture d'Eataly à Paris n'est qu'une étape dans le tour du monde de l'enseigne italienne, qui a déjà prévu de s'installer à Londres en 2020, où elle est très attendue. Elle doit également rassasier Toronto (Canada), Dallas (Etats-Unis) et le Koweït. Eataly compte aujourd'hui 37 points de vente répartis dans douze pays, dont le Japon où la marque est très appréciée. Son flagship à Rome est même devenu un passage touristique obligé. 

Réagir