Saccage à Villefranche-de-Rouergue : qui en veut aux Gilets jaunes ?

Abonnés
  • Hier matin, en arrivant sur le site de l’espace qu’ils ont aménagé à proximité du rond-point du Mas-de-Souyri, les Gilets Jaunes ont mesuré l’ampleur des dégâts.
    Hier matin, en arrivant sur le site de l’espace qu’ils ont aménagé à proximité du rond-point du Mas-de-Souyri, les Gilets Jaunes ont mesuré l’ampleur des dégâts. DDM. J.-P.C.
Publié le , mis à jour

Après deux tentatives d’incendie, l’espace des Gilets jaunes, aménagé sur un terrain appartenant au département de l’Aveyron à proximité du rond-point du Mas de Souyri, a une nouvelle fois été victime de dégradations ce vendredi.

Sur place, les quelques Gilets jaunes présents en cette fin de matinée de vendredi font grise mine. Entre colère et désarroi. Il faut dire que depuis qu’ils se sont éloignés du rond-point du Mas de Souyri pour s’installer à sa toute proximité, sur un terrain appartenant au département de l’Aveyron, l’espace qu’ils ont construit est la cible de certains.

"Cela fait trois ou quatre fois que nous devons tout reconstruire", peste Gérard. Dimanche encore, au petit matin, " apparemment autour de 7 heures comme nous l’ont dit les pompiers et les gendarmes", détaille cet autre, un feu a embrasé le barnum prêté par un des Gilets jaunes. Ce dernier a d’ailleurs déposé une plainte pour incendie volontaire après que les services de gendarmerie eurent effectué photos et relevés.

Hier matin, en arrivant sur place, afin de préparer la journée de ce samedi autour d’un grand barbecue qui débutera sur le coup de 11 heures pour jouer les prolongations, sur fond de projection du film de Ruffin J’veux du soleil (il en sera de même ce soir samedi à Rodez), les présents n’ont pu que mesurer l’ampleur des dégâts. Cabane saccagée, bouteilles cassées et répandues sur l’ensemble du terrain, ainsi que des effets restant à demeure dans le local, jusqu’à un "bateau" clin d’œil construit par un bénévole qui a coulé dans la prairie.

"Aujourd’hui, nous avons appelé tous les copains pour reconstruire au plus vite, expliquait le groupe de Gilets jaunes, comme ça, tout sera sur pied demain pour organiser notre journée."

Réappropriation des ronds-points

Eux ne suspectent personne en particulier. Mais ils savent aussi, que leur mouvement ne fait pas l’unanimité. "De là à tout détruire alors que nous n’embêtons personne en nous étant éloignés du rond-point, il y a un pas…" C’est peut-être du côté de l’action de ce samedi, intitulée "réappropriation des ronds-points" qu’ils verraient l’objet du courroux. "Certains n’ont pas envie de revoir des Gilets jaunes sur les ronds-points, c’est clair : mais nous ne reculerons pas pour autant."

À Villefranche, alors qu’ils sont constitués en association, qu’ils mènent des actions plus dans un esprit consensuel, et le fait qu’ils soient organisés permet à leurs interlocuteurs d’avoir des référents avec qui échanger, les Gilets jaunes s’inscrivent dans la vie locale. Ils l’ont démontré avec leur "printemps" grande kermesse participative et revendicative de la mi-avril. Une question les taraude : "Qui est-ce qui nous en veut autant ?"

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Jean-Paul Couffin
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

280000 €

A VENDRE - A 500 m de la Bastide, cette ancienne imprimerie du journal loca[...]

625 €

Résidence neuve sécurisée "Le Clos Des Consuls", appartement T1bis de 32 m2[...]

350000 €

Suberbe ensemble immobilier rénover d'une maison d'environ 130m2 carré habi[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?