Balades et randonnées

Balade et spectacle pour se jeter à l’eau !

  • Céline et Fred de Croisillon & Cie proposeront un spectacle sur le thème de l’eau.
    Céline et Fred de Croisillon & Cie proposeront un spectacle sur le thème de l’eau.
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Le Parc naturel régional (PNR) de l’Aubrac en partenariat avec la communauté de communes Aubrac Carladez Viadène, la commune de Brommat et l’association "Au fil de l’eau", organisera la Fête de l’eau, dimanche 19 mai sur le sentier de l’imaginaire de l’eau.

Rendez-vous devant la mairie de Brommat à partir de 14 heures pour une balade contée sur le sentier avec une visite du moulin de Burée, suivi à 16 h 30 d’un spectacle de la compagnie Croisillon & Cie intitulé "A l’eau" à l’amphithéâtre du jardin du château de Brommat. En cas de mauvais temps, le spectacle sera joué à la salle des fêtes. "C’est un spectacle nouveau, écolo, que l’on a joué dans les crèches de la communauté de communes Aubrac Carladez Viadène et que l’on développe pour tout âge, avec des marionnettes", explique Céline qui joue avec son compagnon Fred au sein de Croisillon & Cie.

Cet événement est l’occasion pour le PNR de sensibiliser sur l’importance de l’eau. "C’est un gros enjeu que nous avons intégré dès 2013 au sein d’une cellule puis dans la charte. L’eau potable sur l’Aubrac est de très bonne qualité et l’eau brute comporte des bactériologies liées à l’élevage. Le changement climatique avec moins d’eau et plus de pollution fait aussi que l’enjeu est important. L’Aubrac a de gros atouts qu’il faut préserver", rappelle Cloé Garrel, chargée de mission. Et d’ajouter : "Nous travaillons sur l’amélioration des connaissances pour percevoir l’impact et les facteurs naturels et économiques".

L’enjeu de l’eau

Des actions de sensibilisation sont menées comme le nettoyage des berges ou encore avec l’école de pêche et les parents. "Il y a une prise de conscience. Nous développons une concertation avec les acteurs pour trouver des solutions alternatives autres que le stockage", poursuit la référente du parc, tout en confiant la difficulté "à mettre tous les acteurs autour de la table, notamment pour la Truyère qui n’a pas de gouvernance. Mais ce territoire mature, il faut laisser le temps", conclut-elle.

En attendant, place à la Fête de l’eau donc, pour sensibiliser à l’eau par la culture.

Olivier Courtil
Réagir