Football féminin : Montbazens contre Vabres-l'Abbaye en finale

  • Les joueuses de Montbazens veulent décrocher une victoire à Paul-Lignon.
    Les joueuses de Montbazens veulent décrocher une victoire à Paul-Lignon. Photos Jean-Louis Bories
  • Les Vabraises sont des habituées de la coupe.
    Les Vabraises sont des habituées de la coupe. JLB
Publié le , mis à jour

S’appuyant sur un jeune effectif, le club de Montbazens veut mettre un terme à 37 ans d’attente.

Enfin ! Trente-sept ans que l’US Montbazens attendait ça ! Le président du club Francis Cristiano, actuellement en repos à l’étranger, ne cache pas sa joie avant que les choses sérieuses ne débutent ce dimanche après-midi. "Évidemment que je suis impatient de vivre ça. Les filles le sont encore plus que moi. En tant que président ça sera ma première finale de coupe de l’Aveyron et je pense que ça va être un grand moment." Treize ans qu’il est au club, deux ans à peine qu’il en a pris les rênes pour une apothéose prévue face à plus fort qu’eux – sur le papier, du moins : Montbazens pointant au 3e rang de la D1 contre au 2e pour Vabres mais à 13 points d’écart quand même – mais une envie d’en découdre qui ne se dément pas.

Et pourtant, personne n’y croyait vraiment en début de la saison. "C’était une année de transition, d’anciennes joueuses sont parties pour raisons professionnelles et d’autres, plus jeunes, sont arrivées ", poursuit le principal dirigeant montbazinois. Issues de l’école de foot de Solignac, elles ont apporté du sang frais à cette équipe. " Il a fallu du temps pour que la mayonnaise prenne mais depuis décembre, l’équipe tourne bien, c’est vraiment intéressant dans le jeu. Du coup je m’attends à une finale ouverte", répète le président Cristiano.

Du bleu et blanc dans les rues

Paradoxalement, cette année devait être une transition, une période où la coupe n’était pas vraiment un enjeu, un moment où il fallait créer une osmose. Le groupe a pris plus rapidement que prévu : "Ça fait quatre ou cinq ans que la coupe est un objectif clairement affiché, explique le président de l’USM. Cette année, après le match de Bozouls, on a commencé à y croire. Il faut vraiment féliciter l’entraîneur Alain Carles pour son travail mais aussi Gaston Rieu, son adjoint, présent depuis le début de l’aventure des féminines à Montbazens." Côté ambiance, le président Cristiano sait qu’elle va monter en puissance au fil des jours. "Dans le village, ça fait quelques jours que ça prend. Les rues vont être décorées de bleu et blanc, nos couleurs. Pour le jour J, les supporters ont rendez-vous à midi avec un repas offert par le club, manière de préparer les banderoles pour le match. Il y aura un bus de supporters qui se rendra à Paul-Lignon. Le retour, quel que soit le résultat, verra le club tenir un buffet pour deux à trois cents personnes. C’est clair que l’on va faire la fête !" Une finale historique à tous les niveaux donc.

  • Vabres-l'Abbaye en quête d'un nouvel exploit

Pas de folies du côté de l’Association sportive Vabraise (ASV) en prévision de cette finale de coupe de l’Aveyron. Non pas que personne ne s’intéresse à ce moment à venir, mais il faut dire que le village, proche de Saint-Affrique, ne dispose pas de commerces qui pourraient pavoiser leurs vitrines et que les joueuses viennent majoritairement des bourgs alentours. Pour autant, pas d’inquiétude pour le club évoluant en D1 (dauphin de Lioujas malgré un groupe restreint) et la commune ! "La communauté de communes va mettre un car à disposition pour que les supporters puissent se rendre à Paul-Lignon, explique Pascal Aninat, l’entraîneur des finalistes. Je sais aussi que les joueurs de l’équipe masculine se mobilisent pour créer de l’animation. Il n’y aura pas une foule très importante mais il y aura une belle ambiance et beaucoup de bruits. "

Si le technicien, présent au club lors du dernier sacre de la section féminine en 2011, occupait alors uniquement des fonctions d’animateur bénévole, donnant un "coup de main aux entraîneurs de l’époque ", il a aujourd’hui pris du galon et va vivre une finale pour la première fois sur le banc : "C’était un objectif affiché cette année d’arriver au bout. Avec des bons résultats en championnat, évidemment, pour entretenir une dynamique positive. En plus, on va jouer avec quatre filles qui ont déjà connu la victoire en 2011, c’est un plus au niveau de l’expérience."

L’expérience d’Émilie Bel

Parmi ces quatre "vétérans", Émilie Bel, au club depuis 2006 et qui a écrit une partie des plus belles pages de l’histoire de l’ASV ces dernières années, de la finale perdue en 2008 contre Lioujas à celle gagnée trois ans plus tard. C’est donc avec un bagage et "des souvenirs exceptionnels en mémoire " qu’elle se prépare. "Quand on a connu l’ambiance de ce stade, rempli, bruyant, on a forcément envie d’y retourner, de revivre ces sensations. Comme tous les ans, l’objectif est d’aller le plus loin possible. Là, cette année on joue les favorites, Lioujas, dès le début, et on gagne. Donc on se dit qu’on a toutes les cartes en main pour réussir", affirme la joueuse de 29 ans qui devrait évoluer au poste de milieu droit, même si elle l’affirme en souriant : " Je suis un peu le joker de l’équipe, je peux aller dépanner dans d’autres secteurs du jeu." En tout cas, et on l’imagine aisément, les pensées sont déjà tournées vers cette date pour pouvoir ajouter une nouvelle ligne au palmarès du football féminin de Vabres-l’Abbaye.

Centre Presse
Voir les commentaires
L'immobilier à Montbazens

173900 €

Ancien corps de ferme rénové en 1970 par un architecte. A seulement 5min de[...]

175900 €

MONTBAZENS - Jolie maison individuelle de 98 m² avec de beaux volumes sur u[...]

80000 €

Au coeur d'un bourg tous commerces et services, dans une résidence, apparte[...]

Toutes les annonces immobilières de Montbazens
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?