Patrimoine

Les tableaux de Montou ont pris des couleurs

  • Restauré, le tableau a retrouvéde sa superbe.
    Restauré, le tableau a retrouvéde sa superbe.
Publié le / Modifié le S'abonner

Même si cette rencontre improbable n’est due qu’à l’imagination d’un peintre, ou à une commande de la fabrique, ce sont bien saint Amans et saint Blaise qui se côtoient sur un des deux tableaux qu’abrite l’église de Montou, l’autre étant dédié au rosaire. Placés au-dessus des confessionnaux, ils étaient peut-être à l’abri des manipulations mais malheureusement aussi à l’abri des regards puisqu’on ne les voyait pas.

De plus, contrairement aux vins, la poussière ou la crasse sur un tableau ne lui donne pas de la valeur, bien au contraire.

Des bénévoles de l’Association de sauvegarde du patrimoine ont donc pris en charge ce nécessaire grand nettoyage de printemps qui leur a redonné des couleurs et a permis de révéler d’intéressants détails du décor, des costumes et des personnages.

Après avoir été descendus, ils ont été nettoyés et revernis avec moult précautions, tandis que les cadres étaient repeints ; ils sont désormais accrochés dans leurs chapelles respectives à la vue de tous les visiteurs. Même si le pèlerinage destiné à honorer ou à prier saint Blaise a perdu beaucoup de son ampleur, il réunit encore quelques dizaines de fidèles qui se rassemblent à Montou tous les ans au mois de février. Il apparaît sur la toile accompagné d’un lion, compagnon habituel de ce médecin des bêtes et des gens. Saint-Amans (ou Amand) reçut, quant à lui, la mission de restaurer le diocèse de Rodez, dévasté par les Barbares. Il redresse les fautes avec patience et douceur, toujours prêt à pardonner le mal qui lui est fait par ces diocésains retournés au paganisme. Rodez, pays des Ruthènes, vers la fin du IVe siècle, est envahi d’idoles en tout genre, les divinités locales et les dieux romains prolifèrent. Dans ce milieu hostile, Amans prêche avec courage et, peu à peu, une Église naît en Rouergue, dont Amans sera le premier évêque.

À voir, ou à revoir, ses tableaux restaurés sont visibles à l’église de Montou ; se renseigner auprès de la mairie au 05 65 81 80 16.

Correspondant
L'immobilier à La Salvetat-Peyralès

19000 €

Belle grange en pierres de (250 m2 environ) sur ( 417 m2 de terrain) Situé[...]

115000 €

Cette maison en pierre est très bien située : en bordure d'un petit village[...]

117000 €

Cette maison à la campagne est située dans un hameau, au bout d'une impasse[...]

Toutes les annonces immobilières de La Salvetat-Peyralès
Réagir