Culture et Loisirs

Sempé s'expose à Bordeaux, sa ville natale

  • Sempé s'expose à Bordeaux, sa ville natale
    Sempé s'expose à Bordeaux, sa ville natale STEPHANE DE SAKUTIN / AFP / STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

(AFP) - Plus de 300 dessins originaux de Sempé, père du petit Nicolas et auteur d'une centaine de couverture du New Yorker, sont exposés depuis mardi à Bordeaux, sa ville natale, coup de projecteur sur près de 70 ans de création.

"Ce n'est pas la première expo Sempé mais c'est la première à être conçue sous forme de rétrospective de son travail", avance Marc Lecarpentier, un des deux commissaires avec Martine Gossieaux de cette exposition, visible au Musée Mer Marine jusqu'au 6 octobre.

"Sempé en liberté" donne à voir l'itinéraire créatif de Jean-Jacques Sempé, de ses premiers griffonnages sur le papier à en-tête du courtier en vins où il travaillait en 1950, à des dessins récents encore inédits en passant par ses premiers vrais travaux publiés dans le journal Sud Ouest et les incontournables aventures du "Petit Nicolas", personnage mondialement connu créé avec René Goscinny et qui vient de fêter ses 60 ans.

L'installation montre ainsi qu'au fil des ans Sempé s'est détaché du seul objectif de l'humour pour adopter un regard plus profond sur la société, et veut souligner ce qui fait le coeur de l'oeuvre de l'artiste, "ce décalage entre l'univers énorme et les petits soucis du quotidien" selon M. Lecarpentier.

Présent mardi au vernissage, Sempé, 86 ans, assure qu'il s'attelle encore aujourd'hui à sa table de dessin. "Je travaille toujours et même que ça m'ennuie souvent", glisse d'un ton taquin celui qui évite en général micros et caméras.

"C'est du dessin d'imagination. Un crayon à la main et une cigarette électronique dans l'autre, il attend que ça vienne. Et ça vient", confie Marc Lecarpentier au sujet de celui qui signa ses tout premiers dessins dans Sud-Ouest sous le pseudonyme de DRO, soit le verbe dessiner en anglais (to draw) prononcé avec un accent français.

Outre quelques raretés, comme des travaux publicitaires pour un laboratoire et des dessins au ton politique, l'exposition présente un des seuls dessins de Sempé évoquant Bordeaux, qu'il a quitté pour Paris à même pas 20 ans: une ville prise sous des trombes d'eau... "Bordeaux, cela ne me rajeunit pas", a glissé le dessinateur, un peu avare de mots mais pas de sourires.

Relaxnews
Réagir