Nord-Aveyron : c’était jour de fête à Saint-Pierre de Bessuéjouls

Abonnés
  • Les meilleurs cordons-bleus étaient en cuisine.
    Les meilleurs cordons-bleus étaient en cuisine. Repro CP
Publié le , mis à jour

Il en est ainsi depuis plus d’un demi-siècle, le jeudi de l’Ascension, tout le Nord-Aveyron a rendez-vous à Saint-Pierre.
 

L’histoire remonte jusqu’au milieu des années soixante lorsque le regretté Maurice Cayron, jeune instituteur arrivé à l’école du village décide de créer un foyer rural pour porter des animations sur cette modeste commune aux portes d’Espalion et surtout de créer du lien intergénérationnel entre ses habitants. Une association qui a rapidement créé une fête qui a drainé dans la vallée de l’Astruges la jeunesse de la région avec des intervillages, une fête, un bal… Sans oublier son fameux petit-déjeuner aux tripous (ou tête de veau cette année) dont la réputation n’est plus à faire.

Il y avait aussi sa tombola fruit du travail des adhérents qui permettait de financer des projets de voyages à la mer, à Paris, en Alsace, en Espagne et même en Allemagne. Un voyage plus que mémorable dont les participants se souviennent encore, cinquante plus tard, comme si c’était hier, des réceptions reçues aux Potasse d’Alsace ou aux usines Class.

Un rendez-vous incontournable

Certes, aujourd’hui les temps ont changé mais l’équipe en place autour des coprésidents Claire Rigal et Michel Maurel, Josiane Finet au secrétariat et Danielle Conquet à la trésorerie a toujours fait perdurer la même volonté de créer du lien social intergénérationnel.

Tout comme le même esprit de convivialité et du sens de l’accueil restent aussi forts.

Aussi, c’est par centaines que les amateurs de petit-déjeuner roboratif se sont retrouvés "à Saint-Pierre", ce jeudi dernier. Les habitants de la commune ne manqueraient aussi ce rendez-vous de "leur Foyer Rural" pour rien au monde et celui des "petites" amoureusement garnies, cousues et mitonnées par un professionnel enfant du pays. Sa tête de veau était tout aussi appétissante !

Le fruit de cette journée et du stand de pâtisserie à emporter servira encore à financer sorties et rendez-vous conviviaux.

Déjà, à l’initiative du Foyer Rural, le week-end dernier un groupe a passé deux jours en Camargue avec au programme (avec le beau temps !) démonstration de tri de taureaux et repas avec gardiane dans une manade. Visite des Salins du Midi en petit train et des caves de Listel ont complété ce séjour dont chacun gardera un excellent souvenir.

Les habitants de la commune seront à nouveau conviés à se retrouver fin juin sur le causse du Briffoul autour du feu de la Saint-Jean.

Fin juillet ce sera pour la journée aligot sur l’Aubrac. Puis un voyage (peut-être dans le Lot) en septembre, la grillée de châtaignes en octobre, avant le quine et la fête de Noël avec les enfants de la commune.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Espalion

55500 €

En Exclusivité - Dans une résidence récente jouissant de très bonnes presta[...]

330 €

Au centre ville d'Espalion, appartement de type 2 composé d'un séjour, d'un[...]

90950 €

Dans le centre d'ESPALION et à proximité de tous les commerces, maison de v[...]

Toutes les annonces immobilières de Espalion
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?