Aéronautique

Drones : la nouvelle législation européenne trouve ses contours en Aveyron

  • Les expérimentations préparent déjà le terrain pour l’arrivée des drones-taxi ou des drones de livraison, qui devraient rapidement devenir une réalité.
    Les expérimentations préparent déjà le terrain pour l’arrivée des drones-taxi ou des drones de livraison, qui devraient rapidement devenir une réalité. CP -
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Autour d’Airbus, les parties prenantes du projet Podium, qui vise à intégrer les drones dans l’espace aérien à l’échelle européenne, sont de retour à l’aéroport de Rodez pour des sessions de travail.

L’idée de Podium, pour Alexandre Piot, en charge pour Airbus du projet dans l’Aveyron, est «d’ouvrir le ciel aux dronistes de manière équitable» tout en «démontrant l’utilité des produits U Space, un ensemble de services d’Airbus pour la gestion du trafic des drones».
Après une première session de travail au mois de novembre destinée à évoquer le système de tracking (pour localiser les drones) et le logiciel dont disposeront les agents de la sécurité aérienne, l’heure est ces jours-ci à l’expérimentation de ces deux dispositifs, avec à la clé des vols de drone en guise de test grandeur nature.
Pour rappel, l’aéroport Rodez Aveyron fait partie des cinq sites européens retenus pour les expérimentations du projet Podium.
S’il est pour le moment question d’harmoniser en toute sécurité la circulation aérienne entre drones et autres appareils, les expérimentations menées autour de Podium ont vocation à voir bien au-delà et préparent déjà le terrain pour l’arrivée des drones-taxi ou des drones de livraison, qui devraient rapidement devenir une réalité dans les cieux européens.
Ces phases de test se prolongeront par d’autres, tout aussi concrètes, qui auront lieu autour de la piste de l’aéroport les 24, 25 et 26 juin.

Xavier Buisson
Réagir