Culture et Loisirs

Rodez : Jean-Gabriel Causse a sondé le cœur de l’intelligence artificielle

  • Jean Gabriel Causse sera à Rodez samedi matin et à Espalion l’après-midi.
    Jean Gabriel Causse sera à Rodez samedi matin et à Espalion l’après-midi. Repro CPA / Repro CPA
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Une trentaine de missiles nucléaires dans les airs… subitement détournés ! Qui a sauvé notre planète d’une Troisième Guerre mondiale ? Justine, jeune hackeuse éthique, va comprendre qu’Internet s’est découvert un instinct de survie… Ce roman, qui deviendra un jour un film, questionne sur au moins deux sujets fondamentaux : la soif de pouvoir de l’Homme et le pouvoir de l’Intelligence artificielle. Rencontre avec l’auteur ruthénois Jean-Gabriel Causse, qui vient présenter "L’algorithme du cœur" à la Maison du livre et demain matin.

Vous quittez le domaine des couleurs pour celui de l’Intelligence artificielle… Le sujet vous passionne ?

D’abord, j’ai surtout la chance de faire un métier de designer coloriste qui me plaît. Et la chance de pouvoir sortir de cet univers-là pour raconter de belles histoires. Et ce sujet de l’Intelligence artificielle me plaît car il fait peur. On se dit que les machines vont dominer les hommes. Vont le tuer. Mais ce n’est pas comme cela que je vois les choses… La domination est quelque chose de propre à l’Homme. On a jamais vu un lion vouloir régner sur toute l’Afrique… La conscience artificielle ne tuera pas.

Cela fait quand même un peu peur…

Et l’on a raison d’avoir peur, même si l’intelligence artificielle n’existe pas vraiment encore. On parle plutôt de conscience artificielle. L’IA va arriver dans 15 ou 30 ans. Et là, notre téléphone sera bien plus intelligent que nous. Mais il faut le prendre comme une chance. Il y aura des Einstein à chaque coin de rue. Il y aura des opportunités formidables, en matière d’écologie notamment. Bien sûr, il ne faut pas être naïf, mais je préfère être optimiste. Je pense que la première menace pour l’être humain reste l’Homme.

Dans ce livre, l’IA se demande pourquoi elle aime les couleurs…

(rires) Oui… C’est la part autobiographie que du roman. Et il est vrai aussi que la couleur m’est tombée dessus sans que je ne sache vraiment pourquoi. En revanche, une Intelligence artificielle sensible aux couleurs pourrait développer de l’émotion…

Votre roman se veut aussi très documenté.

J’ai rencontré beaucoup de monde. Hormis l’histoire, tout ce que j’évoque à propos d’Internet est vrai. J’ai rencontré des "white hat hackers", une communauté bienveillante, et c’est hallucinant comme on peut être vulnérable. On ne s’en rend vraiment pas compte. J’ai également beaucoup échangé avec le professeur Da Fonseca, à Marseille, pédopsychiatre et spécialiste notamment de l’autisme, puisque la relation entre l’IA et mon héroïne s’apparente à celle d’une maman avec un enfant atteint du syndrome d’Asperger. Mon souhait dans ce roman est aussi d’être au plus près de la réalité.

Ce roman vous touche ?

À la fin de son écriture, j’en étais à me dire que, oui, peut-être l’IA développera un instinct de survie. Internet développé comme une intelligence collective peut être brillant. À l’instar des fourmis ou des abeilles. Seules, elles sont bêtes, ensemble, elles sont une organisation fabuleuse. Alors avec quinze milliards de neurones issus de quinze milliards d’objets connectés…

Depuis sa sortie, ce roman se porte bien ?

Il va bien. Il a notamment une belle cote de popularité chez les blogueurs. Puis, là, il vient de passer dans la catégorie "Best sellers" à la Fnac, ça me va ! Puis j’ai la chance d’être chouchouté chez Flammarion. Une chose me ravit aussi, c’est que si ce livre fonctionne bien chez les jeunes, qui sont bien branchés sur tout ce domaine de l’IA, il plaît également chez les femmes de 50 – 60 ans. Or, ce n’était pas gagné au regard du sujet et des 1 200 livres à peu près qui sortent chaque année.

"L’algorithme du cœur", édition Flammarion.
Recueilli par Philippe Routhe
L'immobilier à Rodez

685 €

Rodez : Très belle maison à la décoration moderne et soignée de type 4/5 de[...]

473 €

RODEZ-HYPERCENTRE : appartement de type 3 duplex, au calme du centre ville[...]

123500 €

Appartement de type 3 situé dans un quartier en plein essor : Le quartier d[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir