Fêtes et festivals

La culture palestinienne se déploie à Gages au mois d'août

  • La troupe de danse traditionnelle, le Dabké, sera présente.
    La troupe de danse traditionnelle, le Dabké, sera présente. Reproduction Centre Presse - Reproduction Centre Presse
Publié le / Modifié le S'abonner
Les 16, 17 et 18, août, le public est invité à la découverte de la culture palestinienne. Au programme, musique, concert, repas traditionnels, conférences et bières de Taybeh.

Comme tous les deux ans, le festival Palestine en campagne se pose en Aveyron, pour quelques jours de festivités et de divertissement.
Cette année, le Philistin a opté pour le week-end du 16-17 et 18 août, à Gages pour échanger et faire découvrir la culture palestinienne, aux Aveyronnais.
« Nous allons recevoir une cinquantaine de Palestiniens. Ils proviennent de cinq entités différentes réglementées administrativement par Israël. Il s’agit des Palestiniens de Jérusalem (occupée), de la Cisjordanie, des Palestiniens citoyens d’Israël, des habitants de Gaza et ceux provenant des camps de réfugiés.Il est très difficile pour ces Palestiniens, qui ont des autorisations spéciales, de voyager librement sur leur territoire. Le fait qu’ils se retrouvent à Gages, leur permet, à eux aussi d’échanger sur leur culture », souligne Jean-Marie Dansette, le fondateur du festival.
Durant ce week-end-là, plusieurs rendez-vous sont donnés. À noter que le festival est ouvert à tous. On peut réserver ses places sur www.philistin.fr.
Pendant ces trois jours, un stand de vente de produits palestiniens est ouvert à tous (broderie, poterie et porcelaine, huile d’olive, savons, houmous, tahiné, zaatar). Parallèlement, Munjed le barbier de Balata accueillera en son salon improvisé pour un rasage de près… à la palestinienne (au rasoir droit et au fil pour les finitions).


Bière palestinienne


Une librairie est proposée sur les questions diverses, ainsi qu’une exposition des peintres de Gaza, Mohamed Al Hawajri et Raed Issa. Pour se désaltérer, le public pourra déguster la fameuse bière de la ville de Taybeh. « C’est un régal ! », promet Jean-Marie Dansette.
Durant ce temps, c’est l’artiste Yann, graffeur de formation qui répondra aux curieux sur son art, très en vogue actuellement.
Le vendredi, après l’accueil et l’ouverture du festival avec l’exposition « la grande marche du retour » de Rewaa, Mershid, l’association le Philistin proposera une dégustation de mezzés palestiniens. Ensuite, conférence sur « la vie quotidienne à Gaza », s’ensuit une batucada Santuka (à 15 h 30), « économie et vie sociale à Hébron, avec Husam Natsheh, concert Banda do Mato (ballade au Brésil), repas aveyronnais à 19 h 30, concert de l’ensemble musical de Naplouse, à 22 heures troupe nationale de Palestine du dabké, et à 23 heures, le trio DAB « ça va bouléguer ».

Tarifs : 38 €  le pass 3 jours, 22 € le pass pour la journée. Gratuit pour les jeunes de moins de 16 ans et pour les habitants de la commune. 
 

salima ouirni
L'immobilier à Rodez

335 €

LOCATION APPARTEMENT STUDIO SANS FRAIS D'AGENCE Studio rdc : 1 sas entrée, [...]

199500 €

Exceptionnel à deux pas du centre ville de Rodez!! Bel appartement de type [...]

375 €

Situé dans le quartier du Faubourg, à deux pas des commerces, venez visite[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir