Enseignement et formation

Millau : une rentrée placée sous le signe des nouveautés au lycée Jean-Vigo

Abonnés
  • Les professeurs découvraient leur emploi du temps vendredi dernier, lors de leur rentrée.
    Les professeurs découvraient leur emploi du temps vendredi dernier, lors de leur rentrée. L.B. / L.B.
Publié le / Modifié le S'abonner

Au-delà de la réforme du bac, le lycée Jean-Vigo, à Millau, a mis en place de nouvelles offres.

Il s’agira cette année, pour le lycée Jean-Vigo, à Millau, de faire aussi bien que l’an passé. Avec un taux de réussite de 94, 69 %, bac technologique, professionnel et général confondus, l’établissement affiche un pourcentage plus élevé que la moyenne de l’académie (90,1 %) et nationale (88,1 %). Et pour cette rentrée 2019-2020, l’établissement va accueillir 975 élèves, contre 850 l’an dernier. "Beaucoup de lycéens viennent de tout le département pour profiter de l’option théâtre", explique le proviseur, Pierre Pipien. À tel titre que la classe de théâtre a été dédoublée pour cette rentrée, passant ainsi de 15 à 28 élèves. "Les filières du lycée professionnel font également le plein", ajoute le proviseur.

Miser sur l’accompagnement

L’établissement bénéficiera d’une Unité localisée d’intégration scolaire (Ulis) à temps plein, une première, pour venir en aide aux élèves en situation de handicap.

En partenariat avec le collège Marcel-Aymard, le lycée a également préparé un Pôle inclusif d’accompagnement localisé (Pial) pour mutualiser les moyens autour des Auxiliaires de vie scolaire (AVS). "L’objectif est de proposer un accompagnement plus proche à nos élèves en difficulté d’une part, et d’autre part, de faire monter les compétences de ces AVS", explique Pierre Pipien. Ils devraient être une dizaine à animer ce pôle et les proviseurs souhaiteraient les intégrer dans équipes pédagogiques pour qu’ils puissent participer aux conseils de classe par exemple.

Enfin, pour la première année également, le lycée Jean-Vigo va mettre en place une Unité pédagogique pour les élèves allophones arrivants (IPE2A), une unité déjà en place au collège Marcel-Aymard. "Ces élèves qui ne parlent pas forcément français bénéficient ainsi d’enseignements spécialisés pour favoriser une meilleure intégration", explique Pierre Pipien qui se réjouit également de cette première année sous la labellisation "lycée du numérique".

Au début du mois d’octobre, la Région devrait remettre à l’ensemble des élèves de seconde et de ceux de première année de CAP, soit 350 élèves, un ordinateur hybride, équipé de logiciels de mathématiques et de français.

Des nouveautés appréciées par la direction comme par le corps enseignant, après une fin d’année scolaire dernière mouvementée, suite à la réforme du bac, pas forcément au goût de tous.

Autre motif de satisfaction, toutes les options, même celle du latin et ses trois élèves, ont été maintenues.

Des renforts

Le lycée va connaître un renouvellement important au niveau des professeurs pour cette rentrée. La filière professionnelle voit arriver 10 nouvelles têtes sur 61 enseignants quand la filière générale voit arriver 12 nouveaux professeurs sur la soixantaine de postes.

Loïc Bailles
L'immobilier à Millau

360 €

T1 VUE TARN - T1 au 4ème étage d'une résidence avec ascenseur. Pièce princi[...]

535 €

T4 AVEC GARAGE - T4 en rez de chaussée surélevé situé Rue de la Saunerie. U[...]

705 €

T3 terrasses et garage - Centre ville, Résidence le Millénium appartement T[...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir