Division 2 féminines

Football : Rodez veut maîtriser son sujet face à Saint-Maur

Abonnés
  • Mathieu Rufié va vivre son premier match à la tête de l’équipe féminine du Raf, cet après-midi, sur la pelouse de la VGA Saint-Maur.
    Mathieu Rufié va vivre son premier match à la tête de l’équipe féminine du Raf, cet après-midi, sur la pelouse de la VGA Saint-Maur. Repro CP / / Repro CP
Publié le / Modifié le S'abonner

Après un été studieux, les Ruthénoises démarrent le championnat de division 2 sur la pelouse de Saint-Maur (coup d’envoi ce dimanche à 13h30) avec la volonté de montrer un visage conquérant.

Il flotte comme un parfum de revanche dans les rangs de Rodez. Après avoir vécu une saison 2018-2019 compliquée, matérialisée par une descente en division 2, l’équipe féminine a tourné la page et est ce dimanche impatiente d’en découdre. "Je sens que mes joueuses ont hâte de démarrer le championnat, a confié, jeudi en conférence de presse d’avant-match, Mathieu Rufié, leur nouvel entraîneur. La préparation a été positive et elles ont pu emmagasiner un peu de confiance."

Ragaillardies par l’arrivée d’un nouveau technicien, les Ruthénoises sont reparties sur de nouvelles bases. En plus de travailler les repères dans le jeu, elles ont revu les fondamentaux. "Nous avons emmagasiné des certitudes, notamment en montrant aux filles qu’elles étaient capables de tenir le ballon et de dominer les matches, appuie l’ancien éducateur d’Onet-le-Château. Elles ont également réappris à l’utiliser."

Preuve de cet élan insufflé par le Ruthénois de naissance : la série de quatre rencontres amicales disputées au cours de la seconde partie de l’été et achevées par autant de victoires. De quoi faciliter l’intégration des nouvelles venues et redonner du plaisir à celles présentes dans le groupe l’an passé. "J’ai senti qu’elles avaient envie de rebondir autant sur le terrain que sur le plan humain", s’en réjouit d’avance l’entraîneur des Sang et or.

L’expérience de Saint-Maur

De renaissance, il en sera question dans un championnat exigeant, où Rodez n’arrivera pas en terrain conquis. Satisfait de tomber dans une "poule très homogène", Mathieu Rufié se méfie de "l’engagement" qu’afficheront les adversaires tout au long de la saison à venir : "Souvent, nous serons confrontés à des équipes regroupées et qui joueront très bas sur le terrain".

L’opposition programmée aujourd’hui sur le terrain de Saint-Maur pourrait le confirmer, même si le technicien ne doute pas de la qualité de la formation francilienne : " Elles (les Saint-Mauriennes, NDLR) aligneront des jeunes joueuses qui possèdent pas mal de qualités. Ce sera du costaud, surtout qu’elles ont été en division 1 il n’y a pas si longtemps ". Raison pour laquelle il a appelé son groupe à vite " maîtriser son sujet ".

Centre Presse
Voir les commentaires
Réagir