Villefranche-de-Rouergue : Il est interdit de se promener torse nu dans la bastide...

  • Tenue correcte exigée en ville...
    Tenue correcte exigée en ville... LPB / DJM / LPB
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Un texte vient d’être adopté par le maire afin de répondre aux habitants choqués de voir certaines personnes torse nu.

Toutes ces histoires d’eau n’auraient-elles pas tourné la tête de certains promeneurs dans la bastide de Villefranche qui se croiraient dans une cité balnéaire ?…. Pour remédier à cet état de fait surprenant, un arrêté municipal vient d’être pris, en date du 3 septembre, qui stipule que : « Considérant que les personnes circulant torse nu portent atteinte à la décence vestimentaire, ce qui est susceptible de perturber le bon ordre et la tranquillité publique […] Du 5 septembre au 31 octobre 2019, il est interdit de circuler torse nu, sur la voie publique ou dans un espace public, à l’intérieur du périmètre Bastide délimité comme suit : quai de l’Hôpital, quai de la Sénéchaussée, boulevard J.-Colombiès, allées Aristide-Briand, boulevard Haute-Guyenne, boulevard Charles-de-Gaulle, promenade du Guiraudet ».

Jusq'au 31 octobre


Si l’on en croit l’arrêté, il ne concerne que la ville intra-muros et surtout, passé la date fatidique du 31 octobre, ces personnes peuvent à nouveau déambuler le poitrail à l’air libre... Sauf que, comme le fait remarquer le maire, Serge Roques : « On a jugé que la saison avançant, il ferait de plus en plus frais ». Sous entendu, passé cette date, les gens n’en éprouveront plus le besoin. Juste une question de logique.
« La loi est ainsi faite, il faut donner des dates et un périmètre », explique le maire pour justifier la localisation ainsi que la période. « Il y a une très faible minorité de personnes qui circulent torse nu », mais, semble-t-il, suffisamment pour choquer les citoyens de Villefranche qui estiment que « ce n’est pas normal ».

Pas de laisser-aller

Une forte demande s’est fait entendre afin que les forces de l’ordre interviennent pour faire rhabiller ces indécents. mais ces dernières ne peuvent intervenir que si elles disposent d’un arrêté municipal. C’est désormais chose faite. Cet arrêté leur permettra donc d’agir afin de faire respecter les textes aux personnes qui seraient tentées d’enlever le haut. « Ces quelques cas de personnes torse nu sont la marque d’une ville qui se laisse aller », confie Serge Roques. Mais n’y aurait-il pas d’autres marques de laisser-aller dans la ville… Ce sera au tour du prochain maire d’en définir les contours…
 

M.-Ch.  Bessou
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

400 €

Situé au coeur du centre de Villefranche de Rouergue, appartement de type 3[...]

170000 €

Idéalement situe dans la rue piétonne, à deux pas de la place Notre Dame, [...]

159000 €

Agréable maison de 105 m² habitables proposant cuisine indépendante équipée[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir