Handball : Didier Dinart à la rencontre de dirigeants d'entreprise

Abonnés
  • Didier Dinart a dévoilé sa vision du management, mercredi.
    Didier Dinart a dévoilé sa vision du management, mercredi. G.V. / G.V.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Le sélectionneur national a donné une conférence sur le management, mercredi soir.

À l’initiative du Roc Aveyron handball, le sélectionneur de l’équipe de France Didier Dinart était présent au Bouchon aveyronnais, hier soir, pour donner une conférence sur l’adaptation du coaching sportif au management d’entreprise. Une quarantaine d’invités, principalement des dirigeants d’entreprises partenaires du club ruthéno-castonétois, ont participé à ce rendez-vous privé. Deux entraîneurs de formations ruthénoises, le handballeur Julien Demetz et le footballeur Laurent Peyrelade, ont également assisté à la conversation menée par le sélectionneur champion du monde 2017 avec les Experts (après avoir remporté trois fois ce titre ainsi que deux médailles d’or olympiques en tant que joueur).
« L’idée est de se retrouver dans un écrin convivial et d’avoir un regard décalé sur ce que l’on peut vivre dans nos entreprises », explique l’organisateur Benoît Courtin, président du Roc et DRH de la Bosch.
Même s’il n’a pas réinventé les principes du management durant son intervention d’environ une heure, Didier Dinart a eu le mérite de confronter les dirigeants à une autre réalité. « Pour moi qui suis encore en phase d’apprentissage, c’est intéressant de pouvoir comparer avec ce qui se fait dans d’autres univers », convient Nicolas Devic, de l’entreprise Devic menuiserie. « Il faut remettre en question notre façon de faire, surtout auprès des jeunes générations, qui attendent autre chose de nous, ajoute Didier Courtines, directeur des agences Banque populaire de Rodez. Il y a des choses intéressantes à apprendre chez un meneur d’hommes comme lui. »
Le sélectionneur, nommé en 2016, a raconté plusieurs épisodes qu’il a vécus à la tête des Bleus, notamment son arrivée au poste et le changement de relations avec ceux qui étaient précédemment ses coéquipiers. « Au départ, j’avais tendance à montrer les muscles, à être virulent, afin de m’affirmer, a-t-il dit. Mais ce n’est pas forcément la bonne solution. » « Je suis d’accord avec lui : vouloir s’imposer à tout prix dès le début est la première bêtise à faire », approuve Éric Peteytas, directeur de Malrieu.

Entraînement avec la section handball de Monteil

« Je n’ai pas forcément appris de nouvelles choses, mais j’ai été conforté dans des certitudes, poursuit Yannick Falip, directeur général de Thermatic. Notamment qu’il faut s’appuyer sur des leaders et que lorsqu’on choisit quelqu’un de nouveau, il faut veiller à recruter une personne qui s’adaptera à l’ambiance de travail de l’équipe. »
De la gestion de certains joueurs à son « amour du collectif », en passant par la protection de son groupe devant les médias, Didier Dinart a raconté par le détail son exercice du métier de sélectionneur. Une façon de conclure son séjour ruthénois, lui qui a passé deux jours au lycée Monteil, lundi et mardi, pour rencontrer les élèves de la section handball. Ces derniers, ainsi que les U15 et U17 féminines du Roc, ont eu droit à une séance d’entraînement dirigée par le sélectionneur.

Guillaume Verdu
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

424 €

Appartement de type 3 situé en centre-ville au 3ème étage sans ascenceur + [...]

600 €

Appartement type III au 2ème étage avec ascenseur + cave situé 22-24 rue du[...]

336 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Un hall d'entrée (avec placa[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir