Solidarité

Villefranche-de-Rouergue : une généreuse donatrice mise à l’honneur

Abonnés
  • Serge Roques a remis à Renée Sire la médaille de la ville gravée à son nom.
    Serge Roques a remis à Renée Sire la médaille de la ville gravée à son nom. G.L. / G.L.
Publié le / Modifié le S'abonner
Renée Sire a fait don d’une maison à la commune. La municipalité a décidé d’y installer une Maison de l’occitan. Et a attribué la médaille de la ville à la donatrice.

Se canto", le chant populaire par excellence de l’Occitanie, a résonné samedi dans la salle des mariages de l’hôtel de ville. C’était à la fin de la cérémonie de remise de médaille de la ville à Renée Sire. Une distinction pour l’acte généreux effectué par cette octogénaire, néo villefranchoise.

Renée Sire a en effet fait don à la ville d’un immeuble de dix pièces, situé au 20 rue Pomairols, à condition qu’il trouve une vocation culturelle ou patrimoniale. La municipalité de Serge Roques a saisi cette opportunité pour décider d’y installer une Maison de l’occitan.

Quatre associations en lien avec "la lenguo nostre" : l’Institut d’Etudes occitanes du Villefranchois, l’Institut Occitan de l’Aveyron, Oc Bi et Ad’Oc 12, y seront accueillies.

Étant sensible à la cause de l’occitan, cette destination va droit au cœur de Renée Sire. Et de témoigner comment elle l’avait appris, avec une aïeule qui lui racontait une comptine au fil des doigts de la main.

L’interprétation de "Se canto", par des représentants des associations qui vont prendre possession de sa maison, l’aura aussi touchée.

"La générosité de Mme Sire aura un effet important sur la diffusion de l’occitan, langue que l’on a longtemps parlée dans la bastide et que l’on entend encore les jeudis matin, jours de marché", a souligné Serge Roques, remerciant sans mesure la donatrice. "Son acte représente la générosité parfaite".

De multiples dons

Outre sa maison de la rue Pomairols, Renée Sire a fait d’autres dons. Cela a commencé par une remarquable collection d’appareils photo et de caméras qui apporte un attrait supplémentaire à la Maison de la photo à Villeneuve où elle est exposée.
Renée Sire a aussi offert des pièces et des objets rares au comité de Villefranche du Souvenir français, en particulier le « torchon », qui était celui de son grand-père, distribué sur le front aux Poilus. Son président, Florian Thompsom, n’a pas manqué samedi de la remercier pour son attention.
Des ouvrages et des médailles ont été aussi transmis à la Société des Amis de Villefranche et du Bas-Rouergue. Renée Sire a également donné des instruments en cuivre, dont un appareil qui servait à lutter contre le phylloxera.
 

G.L.
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

30000 €

Idéalement situé à proximité immédiate centre commercial et centre ville,[...]

165000 €

Nous vous proposons un immeuble de 450 m² environ dont le rez-de-chaussée e[...]

247000 €

Immeuble de rapport comprenant 4 appartements de Type 2 et un studio sur 20[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir