L’association Africoeur fait le bilan de ses activités humanitaires

Abonnés
  • Au cours de leur assemblée générale, les responsables de parrainage donnent les résultats des enfants parrainés.
    Au cours de leur assemblée générale, les responsables de parrainage donnent les résultats des enfants parrainés.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

L’association Africoeur réunissait ses membres samedi 8 février, salle des Tourettes, à l’occasion de son assemblée générale. Africœur est une association loi 1901 qui a vu le jour en décembre 1997 en Aveyron suite au coup de cœur d’un noyau de personnes touchées par les conditions de vie désastreuses d’enfants de différents pays. Elle assure plusieurs activités orientées vers l’enfance et la scolarisation à Madagascar. Des parrainages scolaires à Tsinjo (à Antananarivo, la capitale), des parrainages scolaires à Ambanio (à côté d’Ambilobe, tout au nord de l’île), l’écolage à Iarinoro (à 250 kilomètres au sud de la capitale, district d’Ambositra, région d’Amoron’i Mania) ainsi que le repas de midi pour ces mêmes enfants à Iarinoro.

L’association organise des événements afin de récolter des fonds. Cette année l’organisation de la "Journée malgache" à Sébazac a connu un franc succès et sera vraisemblablement reconduite. Une randonnée sous les étoiles en juillet est organisée chaque année. Lors de la soirée, les différents responsables de parrainages faisaient un point sur l’année écoulée et donnaient les résultats scolaires des enfants aidés. Certains d’entre eux sont bacheliers d’autres continuent leurs études et ont accès à des métiers dans l’informatique, l’ingénierie, le médical, le social…

L’école de Balsac a nommé son établissement École François-Pons. Une personne responsable des parrainages au nord de Madagascar, aujourd’hui décédée et originaire du village.

L’association recherche des parrains afin de venir en aide au plus grand nombre d’enfants. Avec une vingtaine d’euros par mois un enfant suit une scolarité et bénéficie d’un repas par jour (leur seul repas de la journée). Cette somme permet de payer les frais de scolarité (instituteurs), les cantinières, les responsables locaux… Les parrains suivent la scolarité des enfants et correspondent avec eux.

En fin de soirée, les membres d’Africoeur, les parrains (certains venus de la Drôme) et tout le public étaient invités à partager un moment convivial.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Sébazac-Concourès

500 €

A proximité des commerces, appartement de type 2, de 43 m2, en 2 étage, rés[...]

472 €

Dans un quartier résidentiel de SEBAZAC : proche des commerces et de toutes[...]

195000 €

Au coeur du village de SEBAZAC CONCOURES, dans une résidence neuve, un loge[...]

Toutes les annonces immobilières de Sébazac-Concourès
Réagir