Salon de l'Agriculture

La fée gourmande de Najac fait souffler un vent de douceur à Paris

Abonnés
  • Catherine Dubrulle est présente pour la première fois au Salon de l’agriculture à Paris avec ses confitures, ses financiers, ses diablotins ou encore ses jus de fruits.
    Catherine Dubrulle est présente pour la première fois au Salon de l’agriculture à Paris avec ses confitures, ses financiers, ses diablotins ou encore ses jus de fruits. Rui Dos Santos / / Rui Dos Santos
Publié le / Modifié le S'abonner

Présente pour la première fois au Parc des expositions, porte de Versailles, à Paris, Catherine Dubrulle, installée à Najac, fait découvrir les produits naturels qu’elle fabrique avec passion : confitures, galettes au beurre, financiers, diablotins, tablettes de chocolat, jus de fruits… Et les visiteurs ne s’y trompent pas. Ils découvrent avec plaisir.

Dans le hall 3 de cette 57e édition, les pépites ne manquent pas. Elle n’est pas à ciel ouvert (heureusement, vu les caprices de la météo) mais c’est une véritable mine. à plaisirs ! Et, parmi tous ces trésors qui font la richesse et la diversité de l’Hexagone, il y en a une qui tire très bien son épingle du jeu. Catherine Dubrulle est certes très bien placée (allée D, stand 119) mais ce n’est pas l’emplacement qui fait tout. Il y a également ce qu’il donne à découvrir. Et là, c’est un vent de douceur qui se met soudain à souffler. Forte du triple label Sud de France, bio et Fabriqué en Aveyron, La fée gourmande est une invitation à la gâterie. Cette "petite entreprise artisanale", comme la baptise celle qui l’a créée voilà sept ans, propose des confitures, des financiers, des graines de châtaignes, des diablotins avec de l’eau de vie de figue, des gelées de fleurs, des galettes à la farine de châtaignes, des chocolats, des jus de fruits.

Tous ces produits ont, au moins, un point en commun : ils sont naturels. Ils sont aussi le fruit d’une passion de cette jeune quinquagénaire originaire du Touquet mais qui n’a plus quitté l’Aveyron depuis qu’elle y a posé un orteil. Longtemps assistante de clientèle dans l’univers bancaire à Villefranche-de-Rouergue et Albi, elle a voulu " tourner cette page pour une vie plus calme, plus saine, plus sereine ". Comme elle faisait déjà, à ses heures perdues, beaucoup de confitures avec des assemblages de goûts nés des quatre hectares de vergers de son beau-père (pêches de vigne, poires, pommes, figues, fruits rouges), sa nouvelle route était toute tracée. Gourmande, elle l’a fait ! Elle a installé son atelier-laboratoire à Najac.

C’est la première fois que Catherine Dubrulle monte à la capitale pour participer au Salon de l’agriculture. Avec une double volonté : "Faire connaître mes produits au plus grand nombre et nouer des contacts avec des professionnels qui pourraient devenir des ambassadeurs". Elle a déjà des cibles privilégiées : "Des épiceries fines et un chef étoilé ". En attendant, elle ne cache pas que "c’est un investissement, financier et physique ". Elle ne révélera pas l’enveloppe globale mais, en revanche, elle n’a pas compté les heures depuis novembre pour constituer un stock et proposer 5 200 produits à la dégustation. Certains sont d’ailleurs pratiquement épuisés après seulement trois jours de salon ! Et si ses douceurs ont le vent en poupe, elle pourrait être encore aujourd’hui sous le feu des projecteurs puisqu’elle présente une con- fiture (pétales de roses de Damas, litchis et framboises) et un jus de fruits (pêches de vigne et pommes) au concours général.

Gourmande, Catherine Dubrulle a fait le pari de relever tous ces défis !

Rui Dos Santos
Voir les commentaires
L'immobilier à Najac

299000 €

Cette charmante propriété du 18ème siècle est situé dans le village médiéva[...]

695000 €

BELLE MAISON RESTAURÉE DANS UN CADRE SPECTACULAIRE AU BORD D'UN LAC AVEC 18[...]

159950 €

Situé à l'orée du village et à quelques minutes à pied du centre où vous tr[...]

Toutes les annonces immobilières de Najac
Réagir