Confinement : que du bonheur pour les poneys

Abonnés
  • Sur la colline de Saint-Gauzy, la nature a repris ses droits.
    Sur la colline de Saint-Gauzy, la nature a repris ses droits.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Dans ce printemps qui commence, Saint-Gauzy a pris des allures de bout du monde et rien ne semble troubler la quiétude du lieu. Pas un rire d’enfant, pas un cri ne filtre dans la vallée privée d’écho. Et même la poussière du chemin qui, d’habitude, se soulève au rythme des véhicules de mamans pressées reste tapie au ras du sol, engourdie. Sur sa colline imprenable, le ranch pimpant s’est endormi…

Endormi ? Pas tout à fait, car la nature a repris le dessus : dans les pruniers en fleurs, les oiseaux pépient en cadence, à peine troublés par un hennissement venu des prés. Ouf ! Ils sont toujours là, savourant le répit que leur donne le repos, mettant les bouchées doubles de cette herbe naissante si attendue après le foin de l’hiver. Dans le pré le plus proche, deux doubles poneys encapuchonnés s’approchent de la clôture, attirés par le bruit d’un pas mais là-bas, les shetlands ne lèvent pas même la crinière, tout heureux d’un sort pour le moins inattendu. Une silhouette se dessine dans la carrière : c’est Léa, la fille de la maison, qui tient deux chevaux en longe. "Il faut les entretenir pour éviter la fonte des muscles, surveiller leur état de santé. Ils subissent déjà les attaques de moucherons car le printemps est précoce cette année" explique Marie-Noëlle. "Dans l’ensemble, les poneys sont plutôt ravis des vacances imposées par le confinement. Seuls, ceux qui sont ferrés comme Volga, par exemple, vont en pâtir car les fers ne seront pas renouvelés et nous ne pourrons pas les faire travailler ".

L’animatrice du lieu avoue redécouvrir la nature, prendre le temps de respirer. Elle qui enchaîne habituellement cours et stages au galop apprécie de se poser !

Quant au lien avec ses élèves, il reste quotidien malgré tout : "Je leur ai proposé un jeu via le net. Chaque jour, je leur envoie la photo d’un détail de tel ou tel poney. Ils doivent découvrir qui il est, avec trois réponses possibles. Certains enfants sont très réactifs : la réponse arrive dès le début de la matinée !"

Dominique Dessart
Voir les commentaires
L'immobilier à La Rouquette

164000 €

A 10 min sud de Villefranche, dans hameau, maison de caractère avec granget[...]

78500 €

Cet ensemble de deux maisons en pierre reliées par une arcade offre de nomb[...]

620 €

A LOUER JOLIE MAISON EN PIERRE AVEC BEAUX ELEMENTS ANCIENS CUISINE - AGREA[...]

Toutes les annonces immobilières de La Rouquette
Réagir