Recyclage : les feux repassent au vert pour les sacs jaunes

Abonnés
  • Les collectes sélectives vont pouvoir reprendre normalement.
    Les collectes sélectives vont pouvoir reprendre normalement. J.A.T. / J.A.T.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Après un mois de fonctionnement chaotique, la collecte sélective reprend le chemin du recyclage dès cette semaine. Explications.

Dès jeudi, la situation devrait revenir progressivement à la normale concernant la collecte sélective, les déchets réputés recyclables placés dans les sacs jaunes.

Ce retour aux fondamentaux est le fruit d’un travail de fond mené dès le début du confinement par les services de l’État et le Syndicat départemental des ordures ménagères (Sydom). "La Dreal, Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement, est restée mobilisée pour étudier toutes les conditions d’une reprise d’activité. Aujourd’hui, les conditions d’un retour à la normale sont réunies", plaide Catherine de la Robertie, préfète de l’Aveyron.

Priorité aux ordures ménagères

Faut-il rappeler que cette collecte des sacs jaunes en particulier avait été interrompue une semaine après le confinement, le 23 mars dernier. Et ce, en raison de problèmes d’organisation rencontrés par les opérateurs, intercommunalités en premier lieu, devant jongler entre leurs effectifs en activité et le personnel confiné. "A ce moment, ces effectifs, en nombre réduit, ont été prioritairement mobilisés pour la collecte des ordures ménagères, pour des raisons essentielles de salubrité publique", explique Sandrine Hoarau, directrice générale du Sydom Aveyron. Pour maintenir cette collecte prioritaire, les collectivités avaient dû gérer le taux d’absentéisme de leurs agents, recomposer des plannings en fonction de la disponibilité des équipes. Désormais, la situation revient à la normale". Mieux encore, le Sydom a décidé, hier lundi, avec les collectivités gestionnaires, de relancer dès ce jeudi la collecte des sacs jaunes qui devrait donc monter en puissance en cette fin de semaine.

Fini l’enfouissement

Et ce d’autant que le Sydom a également décidé de rouvrir le 27 avril son centre de tri de Millau, le plus important du département (lire par ailleurs).

Jusqu’alors, ces sacs jaunes étaient diversement collectés aux quatre coins du département. Le Grand Rodez, à titre d’exemple, en assurait le ramassage un jour par semaine dans chaque secteur. Ailleurs, c’est le "système D" qui a prévalu. La communauté de communes Des Causses à l’Aubrac, vidait dans la benne à ordures ménagères les conteneurs accueillant ces sacs jaunes "quand ceux-ci débordaient", confie Jean-Paul Peyrac, président de cette intercommunalité, qui précise également : "Nous n’avions pas le droit, réglementairement, de les stocker". Ailleurs en Aveyron, les habitants ont été priés d’entasser leurs recyclables à leur domicile…

Le contenu de ces sacs une fois collectés était mêlé aux ordures ménagères pour être traité chez le prestataire actuel du Sydom, le centre Tryfil de Labessière-Candeil dans le Tarn et son centre d’enfouissement technique. Une solution peu écologique, certes, mais contribuant au maintien, là encore, de la salubrité publique. "Ce traitement non différencié entre les ordures et les déchets recyclables est toutefois resté assez marginal, souligne Sandrine Hoarau. Les citoyens ont, dans leur majorité, fait preuve d’un civisme remarquable et ont conservé ces déchets par-devers eux, sans perdre pour autant leur geste de tri". Un hommage partagé également par la préfète de l’Aveyron.

Déchetteries : avec prudence…

Les déchetteries, fermées elles aussi pour ne pas contraindre les effectifs mobilisés pour la collecte des ordures ménagères, ont suivi le même mouvement. Depuis le confinement, neuf communautés de communes ont toutefois ouvert à tempérament leurs déchetteries pour permettre aux artisans, sur demande, de se libérer de leurs gravats. De nombreuses collectivités ont eu l’appréhension de voir ces déchets fleurir au bord des routes ou dans les terrains vagues. Il fallait donc agir rapidement…

C’est ainsi que la plupart des déchetteries aveyronnaises devraient peu à peu rouvrir leurs portes, comme le Grand Rodez vient de le faire avec les déchets verts. Depuis hier lundi, les déchetteries de l’agglomération accueillent donc à nouveau les déchets végétaux des particuliers pour peu que ces derniers réservent, par téléphone, leur passage au plus tard la veille et se munissent des outils utiles au déchargement de leur matériau. D’autres déchetteries dans le département, vont également emboîter le pas au Grand Rodez "pour peu que l’on puisse respecter les gestes barrière, la distanciation sociale et que le grand public n’oublie pas de prendre rendez-vous", insiste Jean-Paul Peyrac. Et n’oublie pas non plus de se munir de l’attestation dérogatoire de déplacement en cochant la case… achats de première nécessité.

Les horaires des collectes et les modalités d’accès aux déchetteries sont consultables sur les sites internet de chaque communauté de communes et de l’agglomération ruthénoise.

Le centre de tri rouvre le 27 avril

Le contenu des sacs jaunes va à nouveau pouvoir être normalement recyclé avec la réouverture du centre de tri de Millau, fermé depuis un mois.

Ce centre, appartenant au Sydom qui en a confié l’exploitation à Veolia reprendra son activité lundi 27 avril. Les conditions sanitaires de cette reprise "ont été validées par Veolia et par les agents ce mardi matin : il s’agit de mettre en place des mesures de sécurité appropriées, comme par exemple des vitres en plexiglas pour les agents travaillant sur la chaîne, face à face…", explique Sandrine Hoarau, directrice générale du Sydom.

Avec les apports des particuliers qui ont stocké leurs sacs jaunes "on s’attend à avoir un fort tonnage à traiter jusqu’à la mi-mai".

Pas de quoi affoler pour autant les 40 agents du centre qui fonctionnent en deux équipes distinctes.

 

Christophe Cathala
Voir les commentaires
L'immobilier à Aveyron

44500 €

Dans le centre historique d'Entraygues et à proximité de toutes les commodi[...]

22000 €

Entre Aubrac et Vallée du Lot, en périphérie du village de Prades d'Aubrac,[...]

370 €

A LOUER STUDIO INDEPENDANT ENTIEREMENT MEUBLE ET EQUIPE DANS MAISON A MONTE[...]

Toutes les annonces immobilières de Aveyron
Réagir