La Quinzaine des réalisateurs débarque sur France.tv

  • France.tv va diffuser à partir de vendredi une vingtaine de films issus de la Quinzaine des réalisateurs
    France.tv va diffuser à partir de vendredi une vingtaine de films issus de la Quinzaine des réalisateurs LOIC VENANCE / AFP / LOIC VENANCE / AFP
Publié le / Mis à jour le S'abonner

(AFP) - Une aubaine pour les cinéphiles privés de festival de Cannes: France.tv va diffuser à partir de vendredi une vingtaine de films issus de la Quinzaine des réalisateurs, une première pour sa plateforme en ligne et une marque de soutien au monde du cinéma durement éprouvé par la crise sanitaire.

"Partenaire historique de la Quinzaine des réalisateurs, France Télévisions a souhaité, dans le contexte actuel, mettre à l'honneur la création et les auteurs au travers d'une sélection des films présentés à la Quinzaine des réalisateurs et pour la plupart coproduits par ses filiales", a souligné France Télévisions dans un communiqué.

Annoncée début mai dans le cadre d'initiatives visant à soutenir la culture et la création, cette opération va voir le groupe proposer pour la première fois des films de cinéma, issus de cette prestigieuse sélection cannoise, en accès libre sur france.tv.

Dès vendredi et pendant près de 3 mois, ce sont au total 21 œuvres des 30 dernières Quinzaines des réalisateurs (14 longs-métrages et 7 courts-métrages) que le public pourra voir ou revoir à tout moment sur la plateforme numérique de France Télévisions.

Parmi ces films mis à l'honneur : "Toto le héros" de Jaco van Dormael, "La promesse" des frères Dardenne, "Haut les coeurs !" de Solveig Anspach, ou encore "Henri" de Yolande Moreau...

Pour les utilisateurs de France.tv, c'est une petite révolution. En effet, jusqu'à un accord signé en février avec plusieurs organisations de la filière du cinéma, le portail du service public n'avait pas le droit de diffuser gratuitement des films, même dans le cadre de ses services de rattrapage, et y compris pour les oeuvres que France Télévisions avait contribué à produire ou à financer.

Le groupe public rappelle dans son communiqué qu'il est le premier diffuseur en clair de films en France, avec plus de 600 longs-métrages et près de 300 courts-métrages programmés l'an dernier sur ses antennes.

En outre, c'est un pilier du financement de la création cinématographique : France Télévisions a investi plus de 60 millions d'euros dans des films de cinéma en 2019, ce qui en fait le 2e investisseur du secteur en France derrière Canal+.

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir