Football : révolution chez les Ruthénoises

  • Mathieu Rufié, le coach des Rafettes.
    Mathieu Rufié, le coach des Rafettes. Centre Presse / Jean-Louis Bories / Centre Presse
Publié le / Mis à jour le S'abonner

" Ce n'est pas normal qu'on ne soit pas remonté directement en D1 la saison dernière vu notre équipe et le niveau de la poule (de D2)". Le président du Raf, Pierre-Olivier Murat, n'a ainsi que très peu goûté la performance de ses Rafettes lors de la saison 2019-20. Et il entend donc faire grandement bouger les lignes.

« On est à contre-courant de ce qui se fait partout en France (en cette période de crise). Nous, on va mettre des moyens sur les féminines. » Pierre-Olivier Murat a ainsi confirmé hier la révolution qui se prépare du côté de l’équipe féminine du Raf, évoluant en D2. «C’est un vrai renouvellement massif. Mathieu (Rufié, l’entraîneur, NDLR) va avoir l’équipe qu’il veut. Des meilleures joueuses, donc des meilleures performances pour atteindre l’objectif, sans pression dans le temps, de remonter rapidement en D1. »


Changement de paradigme

 

Conséquence, et c’est un changement de paradigme à Rodez, les contrats fédéraux vont faire leur apparition au sein d’une équipe habituée au foot amateur malgré son passé récent de D1 ! Le budget va lui passer de 450 000 à 700 000 euros. Et « les déplacements se feront aussi dans de meilleures conditions ».

Le recrutement est en cours. Le club n’avait hier aucune arrivée à communiquer. En revanche, côté départ, la capitaine Anna Banuta est partie à Brest (D2) et l’attaquante et une des cadres de l’équipe, Clara Noiran, a annoncé l’arrêt de sa carrière malgré ses 23 ans et son emploi au club dans l’administratif.

 

Aurélien Parayre
Voir les commentaires
Réagir