A Millau, union de la gauche, abstention et décadence

Abonnés
  • Emmanuelle Gazel a fêté la victoire avec son équipe et ses proches dimanche soir  au Gold Café.
    Emmanuelle Gazel a fêté la victoire avec son équipe et ses proches dimanche soir au Gold Café. Eva Tissot / Eva Tissot
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Après les résultats du second tourà MIllau l’heure est désormais à l’analyse.

Le second tour des élections municipales fait émerger plusieurs enseignements.

Un large report de voix pour Gazel

C’est incontestable, la nouvelle maire de Millau a réussi l’union de la gauche pour l’emporter dimanche. Déjà soutenue par le PS, EELV, le PRG et le PCF, la liste Millau Naturellement a également bénéficié d’un large report de voix dans certains bureaux de votes. Principalement là où l’Alternative écologique et anticapitaliste, portée par le duo Valabrègue/Sanchez-Matéo, avait fait ses meilleurs scores au premier tour. Le constat est flagrant dans les bureaux de Jules-Ferry (+14 points) et Jean-Macé (+18 points), où Gazel se paye le luxe d’arriver assez largement en tête, là où Saint-Pierre l’avait pourtant emporté au premier tour. Deux bureaux où l’Alternative avait aussi cumulé 12,5 % et 14,13 % des voix au premier tour. Dans les deux bureaux de Paul-Bert, où la paire Valabrègue/Sanchez-Matéo avait réalisé ses meilleurs résultats (16,22 % et 16,19 %), la progression de Gazel est aussi particulièrement notable (+15 et +17 points).

Une abstention qui profite à la maire élue

La ville de Millau a connu une abstention forte pour ce second tour (49,61 %). Les bureaux de vote où les électeurs se sont le moins déplacés, sont ceux où Emmanuelle Gazel arrive en tête et enregistre ses progressions les plus intéressantes. À Paul-Bert (60,02 % et 58,53 % d’abstention), au Créa (56,52 %), à Beauregard (55,84 %) et à Jules-Ferry (53,02 %), la maire élue arrive assez nettement devant le candidat Saint-Pierre. Elle y progresse aussi plus fortement que le maire sortant.

La dégringolade Philippe Ramondenc

Il est le grand perdant de ce second tour. Avec seulement 11,47 % des suffrages (949 voix), Philippe Ramondenc recule très nettement par rapport au premier tour (-5,5 points), et prend une claque si l’on compare son score à celui de 2014. Sa liste tombe ainsi à deux conseillers municipaux pour ce mandat qui démarre. "Le score ne parle pas pour l’équipe, mais je suis très fier de notre campagne et de notre candidature", a réagi lundi Philippe Ramondenc. "Gazel a réussi le rassemblement à gauche, observe-t-il encore. Mon électorat s’est aussi tourné vers elle. On est revenu à des partis traditionnels droite-gauche qui rassurent."

La question est désormais de savoir qui siégera pour la liste "Cap 2020, au service de Millau". S’il a montré des signes de fatigue durant la campagne, Philippe Ramondenc pense qu’il va "y aller". Il se laisse cependant le temps de la réflexion. " J’ai le virus, dit-il. Et puis des électeurs m’ont fait confiance." Il apprécierait, néanmoins, de passer progressivement le flambeau. Peut-être à la personne qui l’accompagnera au conseil. Nicole Gayraud pourrait siéger. Marc Bousquet ou Karine Hautmaître également. "Quoi qu’il en soit, nous serons dans une logique d’opposition constructive. Je travaillerai avec l’opposition de droite, même s’il y a des gens dans cette équipe qui n’ont jamais eu envie de travailler avec moi. Moi, je resterai libre et citoyen."

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Millau

110000 €

Bel emplacement et belle surfacé pour ce dépot d'environ 466 m2 de plain pi[...]

355 €

Studio de 30 m² en centre ville - N249 - Studio récent situé en centre vill[...]

510 €

Appartement F3 proche du centre ville - N597 - Appartement de type 3 situé [...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir