Villefranche-de-Rouergue : la municipalité ne transige pas avec la sécurité

Abonnés
  • Le stationnement sur la bordure de la voie Traverse des Ruelles (croix rouge) est dangereux et interdit.
    Le stationnement sur la bordure de la voie Traverse des Ruelles (croix rouge) est dangereux et interdit. repro cpa / repro cpa
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Le maire, Jean-Sébastien Orcibal, ne veut pas que les personnes à mobilité réduite soient gênées dans leurs déplacements.

Après le temps des avertissements, voici venu le temps de la répression en matière de stationnement dans la Perle du Rouergue. Mais si les policiers municipaux peuvent se montrer cléments pour des dépassements d’horaires, ils ne transigent plus avec les stationnements dangereux sous l’impulsion du nouveau maire, Jean-Sébastien Orcibal, qui fait de la sécurité dans la ville son fer de lance. Il était temps !

Dangereux

C’est ainsi qu’un Villefranchois, habitant en banlieue toulousaine, en a fait les frais au retour d’une matinée au marché du jeudi matin. Ayant tourné et retourné dans le parking de la Traverse des Ruelles, il trouve enfin son bonheur lorsqu’un automobiliste reprend sa voiture. Seulement voilà, même si quelqu’un était garé sur la place qu’il convoite, celle-ci n’était pourtant pas autorisée. Qu’importe, ce Toulousain d’adoption ne voyant aucun panneau d’interdiction choisit d’y stationner son véhicule comme d’autres devant et derrière lui. Puis il part faire ses courses tranquillement, sûr de son bon droit, trop heureux de renouer avec ce moment phare de la vie de la Bastide et d’engager la conversation avec de nombreux anciens de ses amis. Au retour, c’est la douche froide avec un papillon sur le pare-brise. "Impossible de se garer ailleurs", invoque ce Villefranchois d’origine.

Ce à quoi le maire, Jean-Sébastien Orcibal, répond qu’il y a bien d’autres parkings à Villefranche à commencer par la place Fontanges. On peut aussi citer la place de la Gare ou encore le quai du Temple.

Car l’emplacement choisi par cet automobiliste, qui s’émeut ensuite de sa contravention et adresse un courriel au maire en ce sens, est en fait un trottoir et ce stationnement est considéré comme "dangereux" par la loi. S’il "ne gêne pas la circulation", comme le mentionne la personne verbalisée, il est un obstacle au déplacement des piétons qui sont obligés de descendre sur la chaussée pour contourner ces véhicules en infraction. Cela devient encore plus difficile pour les parents avec poussettes et, afortiori, pour les personnes à mobilité réduite. "Au moment où la ville a un grand besoin de se ressourcer auprès de visiteurs étrangers, il me semble que ce type d’accueil risque de les faire fuir", insiste le verbalisé.

Sérénité

Qu’importe, Jean-Sébastien Orcibal ne transige pas avec la sécurité. "Ce jour-là, la police municipale a dressé 22 procès- verbaux", confie le maire. "Alors oui ce n’est pas très populaire de mettre des PV mais je veux que les voies soient absolument sécurisées et que les piétons et notamment les personnes à mobilité réduite puissent circuler en toute sérénité".

Ce Villefranchois, expatrié dans la Ville Rose, va s’acquitter de son amende de 135 € et reviendra quand même dans la ville de ses racines.

Quand on aime on ne compte pas mais un homme averti en vaut deux…

MCHB
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

159000 €

Sur les hauteurs de Villefranche avec une vue exceptionnelle , MAISON atyp[...]

299000 €

Maison de maître de 4 chambres au coeur d'un beau village médiéval. Cette m[...]

85000 €

Situé en rez de chaussée, appartement T3/4 de belle rénovation offrant en p[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir