"Il faut éviter un engorgement de l’hôpital" de Rodez, met en garde le directeur Vincent Prévoteau

Abonnés
  • Vincent Prévoteau, directeur de l’établissement, aux côtés du Dr Élise Carrez, présidente de la commission médicale d’établissement.
    Vincent Prévoteau, directeur de l’établissement, aux côtés du Dr Élise Carrez, présidente de la commission médicale d’établissement. Photo José A. Torres
Publié le , mis à jour

Après avoir connu un épisode sanitaire inédit, l’établissement a retrouvé une activité classique. Toutefois, les médecins et son directeur, Vincent Prévoteau restent vigilants et anticipent une reprise de l’activité Covid.

Depuis plusieurs mois maintenant, l’hôpital Jacques-Puel a retrouvé son fonctionnement normal. "Depuis la mi-mai, j’ai décidé que tous les services devaient reprendre une activité classique, évoque le directeur de l’établissement et du groupement hospitalier territorial, Vincent Prévoteau. Car de nombreux signaux d’alerte ont été lancés en ce qui concerne les autres pathologies. Il y a urgence à les traiter."

Aujourd’hui, l’hôpital doit répondre à un triple impératif : "Prendre en charge les patients atteints par la Covid-19, orienter les patients au bon endroit et éviter la surcharge des services pour permettre un fonctionnement optimal de l’hôpital."

Ainsi, Vincent Prévoteau appelle chacun "à respecter les gestes de prévention qui sont le port du masque, la distanciation et le lavage des mains. On constate que cela fonctionne très bien. L’épidémie ne doit pas reprendre ici, comme ailleurs".

Car, ici comme ailleurs, " on sent un frémissement, une augmentation de la propagation du virus. Il y a des flambées dans d’autres régions de France. Et cela n’arrive pas qu’aux autres, martèle le directeur de l’hôpital Jacques-Puel. Il faut à tout prix éviter un engorgement de l’établissement qui est le véritable plateau technique de l’Aveyron. Les conséquences seraient dramatiques." Une résurgence du virus qui pèserait, aussi, "sur le personnel soignant qui a été éprouvé durant cette crise sanitaire", glisse Vincent Prévoteau.

Les leçons du précédent épisode

Mais le Dr Élise Carrez, présidente de la commission médicale d’établissement, l’assure : "Nous sommes prêts à faire face, nous avons tiré des leçons du précédent épisode."

Du côté des médecins, le principal message est d’inviter la population à " toujours fréquenter l’hôpital. Il n’y a aucun danger à venir, et pas plus de risques d’ailleurs. Bien au contraire. Nous avons vu arriver des patients avec pathologies lourdes qui ont nécessité de mobiliser du personnel, des lits, etc."

Par ailleurs, Vincent Prévoteau rappelle " qu’une quarantaine d’infirmiers et d’aides-soignants ont été recrutés cet été, ce qui n’était pas arrivé depuis longtemps. L’objectif est d’avoir des équipes stables. Nous disposons également du matériel de protection individuel suffisant ".

Et si l’établissement doit à nouveau basculer dans l’accueil massif de patients atteints par le Covid, "nous serons prêts à le faire, en quelques jours. Mais je le répète, l’objectif principal est de poursuivre une activité classique".

Dans un même temps, l’hôpital Jacques-Puel, comme d’autres structures de soins, s’est retrouvé confronté au drame qu’a connu l’Ehpad de Sévérac-le-Château, où un dix-septième décès a été enregistré, hier.

"On ne travaille pas seul, répète Vincent Prévoteau. Plusieurs de nos médecins ont participé à la prise en charge des malades, à la mise en place d’un dispositif sanitaire, etc. Nous avons travaillé à fluidifier le parcours de soins, dans un souci d’efficacité."

 

Le chiffre

4

Soit le nombre de personnes atteintes par la Covid-19 et hospitalisées en ce moment au sein du service de réanimation. "Aujourd’hui, nous avons une capacité pouvant monter jusqu’à 14 lits, hors service de réanimation, explique Vincent Prévoteau. Au plus fort du pic de l’épidémie, nous étions à 35 lits consacrés au traitement des patients atteints par la Covid."

Philippe Henry
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

779 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE - Très beau 4 pièces travers[...]

215 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE - Situé en coeur de ville au[...]

579600 €

Coeur de ville, investisseur, immeuble de rapport comprenant trois commerce[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir