Rugby : LSA s’impose sans panache

Abonnés
  • LSA continue de rester maître à domicile.
    LSA continue de rester maître à domicile. Jean-Louis Bories
Publié le , mis à jour

Dans un match relativement insipide, surtout en première période, le Lévezou Ségala Aveyron signe sa deuxième victoire d’affilée face à Saint-Sulpice (17-13).

La rencontre d’hier opposant le LSA à Saint-Sulpice sur le terrain de Cassagnes ne laissera pas des souvenirs impérissables dans la mémoire des spectateurs, tant elle fut ennuyeuse pendant plus d’une mi-temps. Si à la 10e minute, l’essai de l’arrière local Quarmouchi tirait un peu les spectateurs de leur torpeur, ce n’était finalement qu’un feu de paille.

Mieux armé physiquement, le pack tarnais était dominateur en mêlée et perturbait quelque peu la touche des Ségalis. Toujours aussi vaillant, mais en manque d’inspiration, le Lévézou Ségala Aveyron résistait bien mais n’arrivait pas à porter le danger dans le camp adverse. La mi-temps était atteinte sur le score de 8 à 3 en faveur des locaux qui, avec un peu plus de réussite au pied, auraient pu virer avec huit points de plus au tableau d’affichage, ce qui aurait certainement changé la physionomie de la rencontre.

Fabre adroit face aux perches

Au retour des vestiaires, les Tarnais pouvaient encore y croire et multipliaient les actions, sans réussite. Il faut dire que la partie était également hachée par les coups de sifflet intempestifs et incessants de l’arbitre, ne permettant pas aux deux équipes de s’exprimer correctement.

L’ailier aveyronnais Fabre, qui avait pris le rôle de buteur, faisait mouche à trois reprises et donnait un peu d’air à son équipe qui, plus en jambe, finissait mieux la rencontre.

Mais les Aveyronnais se sont fait peur, en encaissant un essai à la dernière minute du temps réglementaire. Les arrêts de jeu, près de cinq minutes, paraissaient une éternité pour le camp ségali qui voyait les Tarnais tenter le tout pour le tout afin de s’imposer au finish. Heureusement, la défense du LSA veillait au grain et les Aveyronnais arrachent une victoire méritée mais au combien difficile à obtenir.

Une fois encore, on retiendra la vaillance et la forme physique du groupe qui, malgré un adversaire plus costaud devant, a su soutenir la comparaison.

Les Aveyronnais devront revoir quelque peu leur copie s’ils veulent faire bonne figure face aux cadors de la poule. A commencer par Agde, dimanche prochain, sur les bords de la Méditerranée.

Stade Louis-Bernard.

Mi-temps : 8-3.

Arbitre : M. Nirascou.

Spectateurs : 350 environ.

Lévézou Ségala Aveyon : 1 essai Quarmouchi (10e) ; 4 pénalités Albouy (30e), Fabre (58e, 71e, 78e).

Saint-Sulpice : 1 essai de pénalité (80e) ; 2 pénalités Delbos (25e, 62e).

Cartons jaunes

Lévézou Ségala Aveyron : Mader (40e).

Saint-Sulpice : Marsoni (40e).

Équipes

Lévézou Ségala Aveyron : Quarmouchi – Gomez, Couderc, Jourdas, Fabre – Revel (o), Albouy (m) – Fournier, De Bancarel, Mader – Regourd (c), Geniez – Nespoulous, Bousquet, Jacquemet. Sont entrés en jeu : Calmes, Mercadier, Cransac, Julia, Grugnet, Rey, Da Silva.

Saint-Sulpice : Delbos – Sirven, Pignol, Critakis, Ortiz-Monge – Roos (o), Duvignacq (m) – Marsoni, Carmouze, Noyer – Gauthier (c), Iragne – Martinet, Assie, Laporte. Sont entrés en jeu : Perez, Marion, Lacassagne, Alibert, Lagoute, Vincent, Bazet.

Fédérale 2B

LSA - Saint-Sulpice 27-9

David Veyrac, coentraineur de LSA : "Nous avons su résister face à une équipe plus dense physiquement. Les gars ont su relever le défi et terminent mieux. La victoire et là, c’est l’essentiel."

Mathieu Jourdas, centre de LSA : "Nous nous sommes compliqué la chose. On aurait pu tuer la rencontre plus tôt. On prend un essai à la fin qui remet Saint-Sulpice dans le bonus défensif. C’est dommage, mais le principal reste cette deuxième victoire."

Yohan Iragne, deuxième ligne de Saint-Sulpice, ancien de LSA : "C’est dommage, on n’est pas passé loin. Le match a été intense. Ça fait bizarre de remettre les pieds au stade de Cassagnes où j’ai passé cinq belles saisons. Quand je suis rentré aux vestiaires en arrivant, je ne savais de quel côté aller. Cela m’a fait plaisir de retrouver d’anciens partenaires avec qui j’ai vécu de bons moments."

serge carriere
Voir les commentaires
Réagir