Rodez : les textes de Duran et Privat sur le devant de la scène de l'Estivada

  • René Duran, aujourd’hui disparu, aux côtés de Jaumes Privat. Photo Claude Foulquier.
    René Duran, aujourd’hui disparu, aux côtés de Jaumes Privat. Photo Claude Foulquier. Reproduction Centre Presse - Claude Foulquier
Publié le , mis à jour

Le 24 juillet, dans le cadre de l’Estivada, le spectacle « Levar Lenga » réunira les textes de René Duran et de Jaumes Privat mis en musique par treize artistes singuliers, autour d’une mise en scène surprenante qui mettra le spectateur au centre de la scène.

Un long et patient travail de mise en scène, à l’abri des regards. Les répétitions ont lieu en ce moment à la salle des fêtes. Malgré le contexte sanitaire, les créations artistiques prennent forme tant bien que mal.

Le 24 juillet prochain, dans le cadre de l’Estivada, un spectacle d’ampleur, nommé « Levar Lenga » autour des textes de René Duran et de Jaumes Privat, sera mis en scène avec un dispositif scénique inédit.
Deux auteurs, des textes qui vont entrer en résonance et où le spectateur sera immergé dans un univers visuel et sonore.

Un choc sonore que Guy Raynaud, électroacousticien, explique ainsi : "Il s’agit d’une zone carrée de 20 mètres à l’intérieur de laquelle se trouveront les musiciens disposés aux quatre coins de cet espace. Le son circulera, le spectateur sera comme immergé. Deux danseuses évolueront librement. Les normes sanitaires nous imposent que les gens soient assis. à l’origine, ils devaient pouvoir circuler dans ce carré et s’imprégner de différents sons."

A l’origine de ce projet, Guy Raynaud se souvient ainsi d’une rencontre et d’une création "lors du Siècle Soulages. Levar Lenga n’est que la prolongation de cela. Et puis, sont venus se greffer au projet d’autres artistes issus d’univers très différents. C’est ce qui fait, aussi, la richesse et l’originalité de ce spectacle, soutenu par le ville de Rodez ".

Treize musiciens en scène

Autour des textes de René Duran et de Jaumes Privat viennent se greffer Pascal Niggenkemper, contrebassiste et compositeur franco-allemand, François Bessac, musicien, Igor Boyer, performeur et plasticien, Antoine Charpentier, passionné de cornemuses, Isabelle Cirla, saxophoniste et clarinettiste, mais également Lore Douziech et Laurence Leyrolles, danseuses et chorégraphes, ou encore Jean-Jacques Triby… Au total, treize artistes au service de la langue occitane et de l’art dans toutes ses formes.
Pascal Niggenkemper rappelle que "la clé de voûte de ce projet reste les deux narrations, les voix de René Duran et de Jaumes Privat qui seront diffusées en même temps que les musiciens se produiront". Un jeu de va-et-vient entre les textes, une conversation en occitan, pour une expérience unique.

L’Estivada maintenu

L’Estivada, "on y travaille à fond !", se félicite Sarah Vidal, adjointe à la culture. Alors qu’un peu partout en France les annulations des grands festivals se succèdent, les équipes de la Ville travaillent à organiser la programmation du festival occitan.
L’Estivada "devrait avoir lieu du 22 au 24 juillet, mais sur la place Foch".
"Maintenant, il nous faut trouver une formule pour respecter toutes les normes", explique Sarah Vidal.
D’ailleurs, des bénévoles sont toujours recherchés pour assurer la logistique du festival : service au bar, des repas, propreté du site, accueil, information et communication, etc.

 

Philippe Henry
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

434 €

Vous chercher un logement dans BOURRAN, le nouveau secteur de Rodez ? Notre[...]

365 €

SECTEUR COEUR DE VILLE. Magnifique et agréable studio entièrement refait à [...]

325 €

A louer, T1 de 25.44 m2 à Rodez - Bourran Pièce principale avec coin kitche[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?