Aubrac et Carladez : les élus communautaires ne veulent pas de la compétence mobilité

  • Les élus en conseil communautaire.
    Les élus en conseil communautaire.
Publié le

La Région va conserver la compétence.

Lors du dernier conseil communautaire à Cassuéjouls les élus ont décidé de ne pas prendre la compétence mobilité découlant de la Loi d’orientation des mobilités (loi LOM). Investir plus et mieux dans les transports, faciliter et encourager le déploiement de nouvelles solutions pour permettre à tous de se déplacer, engager la transition vers une mobilité plus propre, tels sont les trois piliers de la loi, pour une organisation pertinente et effective des mobilités. Elle vise à définir la collectivité la plus à même d’exercer la compétence.

Aujourd’hui, la mobilité s’exprime à travers plusieurs actions : transport à la demande, transport scolaire, covoiturage, plan vélo, aménagements des espaces publics et de la voirie. "La Région Occitanie nous a fait part de son souhait d’assurer la compétence mobilité, tout en restant prête à conventionner par délégation avec les Communautés de Communes qui le veulent", a expliqué le président Jean Valadier. La Région souhaite accompagner la Communauté de communes dans la mise en œuvre des services, mais aussi dans l’ingénierie et la mutualisation d’outils dédiés à la mobilité.

Au regard de ces possibilités de partenariat, et des impacts financiers et structurels que nécessiteraient la compétence, les élus ont approuvé la proposition de ne pas prendre la compétence et la laisser à la Région, tout en veillant à ce que les besoins du territoire soient pris en compte dans la politique régionale. "Il nous incombe désormais de maintenir une collaboration de confiance avec la Région pour disposer d’une gestion de proximité en délégation lorsqu’il s’agit de mobilité locale", a conclu le président.

Soutien aux projets économiques

Concrètement, si une commune doit créer ou réhabiliter des bâtiments communaux loués ou gérés par une ou plusieurs entreprises, la communauté de communes pourrait l’accompagner pour le financement de ces travaux. Le taux "de subvention est de 10 % par projet et la subvention est plafonnée à 50 000 €. "Ce dispositif est essentiel pour maintenir l’attractivité économique et pour engager la commune à procéder aux travaux quand une entreprise locataire est en besoin dans le cadre de son activité", a expliqué Jean Valadier. Il remercia l’assemblée communautaire d’avoir approuvé la mise en place de ce fonds.

Également la somme de 30 000 € a été allouée pour le financement des travaux de l’école de Montpeyroux. Attribution d’une aide de 3 300 € au Centre communal d’action sociale de Montézic pour le transport des patients jusqu’à la plateforme de répit du Valadou, une autre de 7 000 € à la commune Argences-en-Aubrac pour les Fêtes Musicales. Attribution de près de 9 765,50 € aux associations : 2 000 € pour l’association sportive du collège de la Viadène, 1 500 € pour le Carladez Goul Sportif, 5 265,50 € pour Traditions en Aubrac et 1 000 € pour le comité d’animation de Soulages.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Cassuéjouls

93100 €

A 15 mn de LAGUIOLE (12210), dans le petit village de CASSUEJOULS,Venez déc[...]

157000 €

Dans un petit village de caractère proche de Laguiole,  Maison de caractère[...]

Toutes les annonces immobilières de Cassuéjouls
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?