Aveyron : les infirmiers anesthésistes en grève

  • Ils étaient rassemblés ce lundi matin sur le parvis de  l'hôpital.
    Ils étaient rassemblés ce lundi matin sur le parvis de l'hôpital. CPA - Ph. R.
  • Une vingtaine des 37 IADE du département
    Une vingtaine des 37 IADE du département CPA - Ph. R.
Publié le

Ils plaident pour une reconnaissance de leur profession à l'heure de la loi de modernisation de la santé.

Ce lundi matin, sur le parvis de l'hôpital Jacques-Puel de Rodez, une vingtaine des trente-sept infirmiers anesthésistes que compte le département, blouse bleue sur les épaules, s’est rassemblée  pour exposer aux visiteurs les raisons de leur mécontentement. Un mécontentement qui touche la majeure partie de la profession, la France comptant entre 10 et 11 000 infirmiers anesthésistes.

\ud83d\udce3Ce jour #17Mai se tient la journée de #mobilisation spécifique de la filière infirmière-anesthésiste #IADE pour dénoncer son #Déclassement statutaire et indiciaire. #IADEenPratiqueAvancée #SégurDeLaSanté #AMPA #Grève. pic.twitter.com/07anoNMsNa

— SNIA Infirmier(e)s-Anesthésistes (IADE) (@SNIA75) May 17, 2021

 

Si certains sont "réquisitionnés" dans les blocs pour assurer la continuité de soins, les autres ne sont pas dans les blocs opératoires aujourd'hui, par crainte de voir leur profession disparaître avec la création d'un statut d'infirmier de pratique avancée dans lequel serait fondu celui des infirmiers anesthésistes. "Cette reconnaissance des infirmiers est une bonne chose, mais nous sommes une grande majorité à estimer que nous devons garder notre spécificité d'infirmiers anesthésistes, autonomes jusqu’à une certaine limite et sous la supervision d'un médecin anesthésiste. Cela fonctionne très bien ainsi", explique Brice Ramondenc, porte-parole du collectif aveyronnais. Et dans ce cadre de réorganisation du système de santé, les IADE plaident donc pour une reconnaissance de leur statut, qui passe par une revalorisation salariale. "Sinon, qui sera intéressé pour faire ce métier - là ?"

Après ce rassemblement sur le parvis de l'hôpital Jacques-Puel, une délégation devait être reçue par le directeur départemental de l'ARS Benjamin Arnal.

Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

33000 €

Proche du centre-ville, terrain constructible de 1811 m² bien exposée.Belle[...]

109000 €

Maison située à Villefranche de Rouergue dans le secteur de l'hôpital, à pr[...]

154000 €

Cet appartement est idéalement placé et bénéficie d'une excellente expositi[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?