La Roque-Sainte-Marguerite : le hameau et l’église de Saint-Véran hors du temps

Abonnés
  • Construit au XIe siècle, le château de Saint-Véran domine le hameau bâti, quant à lui, au XVIe siècle.En 1961, le film "Le miracle des loups" réalisé par André Hunebelle montre le hameau en flammes.
    Construit au XIe siècle, le château de Saint-Véran domine le hameau bâti, quant à lui, au XVIe siècle.En 1961, le film "Le miracle des loups" réalisé par André Hunebelle montre le hameau en flammes. Repro CP - PDS
  • Le hameau et l’église de Saint-Véran hors du temps
    Le hameau et l’église de Saint-Véran hors du temps Repro CP - PDS
  • Le hameau et l’église de Saint-Véran hors du temps Le hameau et l’église de Saint-Véran hors du temps
    Le hameau et l’église de Saint-Véran hors du temps Repro CP - PDS
  • Le hameau et l’église de Saint-Véran hors du temps Le hameau et l’église de Saint-Véran hors du temps
    Le hameau et l’église de Saint-Véran hors du temps Repro CP - PDS
  • Le hameau et l’église de Saint-Véran hors du temps
    Le hameau et l’église de Saint-Véran hors du temps Repro CP - PDS
  • Le hameau et l’église de Saint-Véran hors du temps
    Le hameau et l’église de Saint-Véran hors du temps Repro CP - PDS
  • Le hameau et l’église de Saint-Véran hors du temps
    Le hameau et l’église de Saint-Véran hors du temps Repro CP - PDS
  • Le hameau et l’église de Saint-Véran hors du temps Le hameau et l’église de Saint-Véran hors du temps
    Le hameau et l’église de Saint-Véran hors du temps Repro CP - PDS
  • Le hameau et l’église de Saint-Véran hors du temps
    Le hameau et l’église de Saint-Véran hors du temps Repro CP - PDS
Publié le

La route étroite s’élève rapidement depuis la vallée de la Dourbie, quelques kilomètres après La Roque-Sainte-Marguerite. Perché à flanc de colline, le hameau de Saint-Véran est un pur joyau patrimonial où vivent quelques privilégiés. Créée en 1962 sous l’impulsion du Millavois Charles Martin et aujourd’hui présidée par Marc Aubert, résident depuis 21 ans, l’association des amis de Saint-Véran œuvre à la conservation du site. Et notamment de l’église Notre-Dame-de-Treilles située en contrebas du hameau. Depuis 1995, 180 000 € ont été injectés pour sa restauration.

En 1914, le hameau de Saint-Véran comptait 250 habitants, deux écoles (filles et garçons), un bourrelier, un notaire… Aujourd’hui, 22 habitations sont occupées, certaines d’ailleurs uniquement durant six mois de l’année, lorsque la météo est plus clémente. Si de nombreux villages ont connu un déclin de population dû, entre autres, aux deux guerres, jusqu’à disparaître, Saint-Véran, perché...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Paulo Dos Santos
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?