L'Islande et le Luxembourg sont les pays de l'OCDE qui offrent les meilleures services de garde d'enfants

  • L'Unicef dresse un classement des pays de l'OCDE où l'on trouve les meilleures conditions pour la garde d'enfant. La France figure à la 19e place du classement, soit juste en dessous de la moyenne.
    L'Unicef dresse un classement des pays de l'OCDE où l'on trouve les meilleures conditions pour la garde d'enfant. La France figure à la 19e place du classement, soit juste en dessous de la moyenne. FatCamera
Publié le , mis à jour

(ETX Daily Up) - Quels sont les pays où l'on trouve les meilleures conditions de garde pour son enfant, que ce soit en termes de services de garde ou de durée des congés parentaux ? L'Unicef dévoile un classement parmi les 41 pays de l'OCDE et de l'UE. Sans surprise, la France est à la traîne. 

Publié ce vendredi 18 juin par le Bureau de la recherche d'UNICEF, ce rapport évalue ces pays selon plusieurs critères, notamment celui des politiques publiques axées sur les services de garde (prix, accessibilité et qualité), ainsi que la durée des congés accordés aux parents.

En tête de liste, on retrouve l'Islande, le Luxembourg, la Suède, la Norvège et l'Allemagne. Au rang des mauvais élèves, la Slovaquie, les États-Unis, Chypre, la Suisse et l'Australie. La France figure quant à elle à la 19e place du classement, soit juste en dessous de la moyenne. 

L'étude soulève un point préoccupant : la moitié des pays riches intégrés au classement ne proposent pas à ses habitants des services de garde d'enfants "abordables et de qualité".  En Irlande, en Nouvelle-Zélande et en Suisse, un couple disposant d'un revenu moyen doit dépenser entre un tiers et la moitié de son salaire pour payer la garde de deux enfants. Pour les parents isolés à faible revenu, c'est la moitié du salaire qui y passe dans les pays figurant en queue de peloton du classement, notamment la Slovaquie, Chypre et les États-Unis. 

Concernant les congés accordés aux deux parents, les disparités aussi sont fortes. En effet, moins de la moitié des pays riches offrent au moins 32 semaines de congé à plein salaire aux mères. "Lorsque le congé paternel est proposé - toujours beaucoup plus court - peu de pères le prennent en raison d'obstacles professionnels et culturels, bien que cette tendance soit en train de changer", souligne le rapport. 

Or, "les congés prénataux, maternels et paternels rémunérés permettent aux parents de nouer des liens avec leur bébé, favorisent le développement sain de l'enfant, réduisent la dépression maternelle et renforcent l'égalité entre les sexes", rappelle l'Unicef.

En France, la durée du congé maternité est par exemple fixée à 16 semaines (dont six de congé prénatal), pour une grossesse simple et l'arrivée du premier ou du deuxième enfant. La récente mesure visant à allonger le congé paternité de 14 à 28 jours (dont sept obligatoires), qui entre en vigueur le 1er juillet prochain, fait de la France l'un des pays de l'OCDE qui offre le congé paternité le plus long. 

Problème : la durée du congé maternité demeure trop courte en comparaison des autres pays de l'OCDE. "Si les congés maternité et paternité sont relativement bien rémunérés, la faible indemnisation du congé parental d'éducation et l'existence d'obstacles culturels et professionnels, rendent celui-ci peu attractif", estime l'étude. Au vu de tous ces paramètres, la France obtient la 22e place du classement dans le critère "congés parentaux".

À la lumière de ces données, l'Unicef recommande l'instauration d'un congé parental payé d'au moins six mois et d'un accès universel à des services de garde d'enfants de qualité et abordables, de la naissance de l'enfant à son entrée à l'école.

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?