Covid-long : les enfants moins touchés selon une étude britannique

  • Les enfants feraient que très rarement des formes longues du Covid-19.
    Les enfants feraient que très rarement des formes longues du Covid-19. Sergii Sobolevskyi / Shutterstock
Publié le , mis à jour

(ETX Daily Up) - Selon une étude britannique, les enfants feraient que très rarement des formes longues du Covid-19. La grande majorité des jeunes mettent moins d'une semaine à se remettre sur pied. Seul un très faible pourcentage d'enfants présenteraient encore des symptômes huit semaines après l'infection.

Six jours. C'est le temps moyen que met un enfant pour se remettre de la Covid 19, selon les résultats des travaux du King's College de Londres. Le taux d'enfants présentant encore des symptômes entre quatre et huit semaines est "faible". 

258.790 enfants de 5 ans à 17 ans ont participé à cette étude publiée dans la revue Lancet Child and Adolescent Health. Les données ont été transmises par les parents et les soignants via une application mobile. Entre le 1er septembre 2020 et le 24 janvier 2021, 1734 jeunes ont déclaré un test PCR positif après avoir ressenti des symptômes. Leur état de santé a été signalé et suivi jusqu'au rétablissement. 

En moyenne, les enfants âgés de 12 à 17 ans mettent un peu plus de temps à se remettre du Covid, une semaine, contre cinq jours pour ceux âgés de 5 à 11 ans. Sur les 1734 jeunes testés positifs, 4% ont présenté des symptômes pendant 4 semaines ou plus et 2% pendant plus de huit semaines.

84% des enfants atteints d'un Covid long ont signalé avoir été fatigués au moins une fois lors de leur convalescence. Deux autres symptômes étaient prépondérants : les maux de tête, souvent signalés au début de la maladie, et la perte d'odorat, un peu plus tard. 

"Les enfants peuvent-ils avoir une forme longue du Covid ? Oui, c'est possible, mais ce n'est pas courant", annonce Emma Duncan, professeure d'endocrinologie au King's College de Londres.

"Nos données soulignent que d'autres maladies, telles que le rhume et la grippe, peuvent également avoir des symptômes prolongés chez les enfants et il est important d'en tenir compte lors de la planification des services de santé pédiatriques pendant la pandémie et au-delà", explique Michael Absoud, auteur principal de l'étude.

Dans ses conclusions, le maître de conférence au King's College de Londres met en garde sur la "prévalence de ces maladies" avec l'assouplissement des gestes barrières. 

En cas de doutes ou de symptômes, les scientifiques recommandent de consulter un médecin généraliste. 

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?