Le festival de Rieupeyroux ne manque pas d’ambition

Abonnés
  • Les organisateurs ont concocté un programme copieux.
    Les organisateurs ont concocté un programme copieux. CP
Publié le

Le rendez-vous a démarré ce samedi. Il est devenu un incontournable dans le paysage culturel aveyronnais.
 

Animation phare depuis 23 ans et véritable repère du territoire le festival de cinéma « Rencontres… à la campagne » de Rieupeyroux jouera sa 24e édition, neuf jours durant du 4 au 12 septembre. Festival maintenu en dépit des circonstances et des contraintes sanitaires, mais unanimement souhaité par les bénévoles de l’association. Cet évènement culturel de qualité trouve de l’ambition dans sa programmation et son aspect festif dont le public a besoin en cette période. « Nous pensions que l’édition précédente était la plus difficile à mettre en place, eh bien non, avouent les bénévoles. Cette année, c’est encore plus compliqué. »

Les femmes à l’honneur

L’industrie du cinéma se retrouve malmenée depuis le début de la crise sanitaire. En 2021, les films manquent de visibilité, les salles ont fermé, les distributeurs se retrouvent avec beaucoup (trop) de films à sortir en même temps. Aussi, la programmation du festival de Rieupeyroux a été finalisée tardivement.
Cette année, les femmes de cinéma seront à l’honneur qu’elles soient réalisatrices, distributrices ou intervenantes.
Les organisateurs ont également affiché la volonté de mettre trois films familiaux en prise de vue directe qui ne soient pas des films d’animation. Ils ont aussi souhaité proposer des films que les bénévoles ont aimés, mais qui n’ont pas, lors de leur passage en salles, trouvé le public qui méritaient. Le festival se veut également le lieu de valorisation des projets de l’association avec plusieurs projets importants auprès de différents publics.

35 séances, 30 films

Pour la deuxième partie du festival, les 9, 10 et 11 septembre le festival a décidé de donner carte blanche à Mojdeh Famili, intervenante cinéma iranienne et habituée des lieux. Cette dernière met l’accent sur le grand cinéaste contemporain iranien Abbas Kiarostami (dont elle a été l’interprète) avec la projection de trois films. Après avoir vu la rétrospective sur le réalisateur au Centre Pompidou, Mojdeh Famili a eu l’idée de proposer « une trilogie de l’amour », avec « Expérience » (1973), « Au travers des oliviers » (1994) et « Like someone in love » (2012). Il s’agit de trois portraits d’amoureux transis prêts à tout où les personnages cherchent un mobile pour s’animer émotionnellement mais aussi au sens littéral du mot.
Également choisi par Mojdeh Family pour sa carte blanche, la projection du film documentaire d’Abbas Kiarostami, « Cas n°1, cas n°2 ». Interdit en Iran lors de sa sortie en 1979, ce film met en scène des figures locales pendant la révolution iranienne et traite de la liberté et de la démocratie.
L’inauguration du festival a eu lieu samedi soir lors d’un apéro concert suivi de la projection du film France de Bruno Dumont.
Au total, 35 séances (dans la salle de cinéma ou au gymnase) seront programmées, pour 30 films différents. En 2020, le rendez-vous avait fait 2 578 entrées. Une performance pour un festival dans un village de moins de 2 000 habitants.
L’enceinte du festival sera délimitée par des barrières, avec une entrée unique où se fera le contrôle du Pass sanitaire. À l’intérieur le respect des règles sanitaires sera de rigueur (masque, gel, gestes barrière). Les bénévoles, restaurateurs, groupes musicaux sont soumis aux mêmes règles.

Tarif : forfait nominatif valable 1 fois par séance à 60 € ; carnet de 6 séances non nominatif à 20 € (16 € pour les étudiants et demandeurs d’emploi) ; la séance : 4 €. Projections gratuites pour les - 15 ans hormis les avant-premières. Pas de paiement par carte bancaire. Apéro concerts gratuits.
Renseignements : www.rencontresalacampagne.org.
 

Au programme

  • Dimanche 5 septembre

16 h : projection de « Les racines du monde ».
18 h : projection de « La saison des femmes ».
21 h : projection de « La Beauté des choses ».

  • Lundi 6 septembre

14 h : projection de « Jiburo ».
17 h 30 : projection de « Le péché suédois ».
21 h : projection de « Le Genou D’Ahed ».

  • Mardi 7 septembre

17 h 30 : projection d’« Ådalen 31 ».
21 h : projection de « Le braquage du siècle ».

  • Mercredi 8 septembre

15 h : projection de « Les yeux bandés ».
17 h 30 : projection de « Timgad ».
19 h 30 : apéro-concert avec Duo So’fa.
21 h : projection de « La Tendre Indifférence du monde ».

  • Jeudi 9 septembre

9 h 30 : projection de « L’Odyssée de Choum ».
10 h 30 : projection de « La cabane à histoires ».
15 h : projection d’« Expérience » d’Abbas Kiarostami
17 h 30 : projection d’« En dehors ».
19 h 30 : apéro-concert Les Mobil’hommes.
21 h : projection de « Simple women ».

  • Vendredi 10 septembre

15 h : projection d’« Eau, mon amour ».
17 h : projection au gymnase d’« Au travers des oliviers ».
17 h 30 : projection de « La Faim ».
19 h 30 : apéro-concert avec Combo karib.
21 h : projection de « La Traversée ».
21 h : projection au gymnase de « Février ».

Samedi 11 septembre

10 h : projection de « Like someone in love ».
14 h : projection au gymnase de « Couleur de peau : miel ».
15 h 30 : projection de trois courts-métrages.
17 h : projection au gymnase de « Woman at war ».
17 h 30 : projection de « Jeunes de service ».
19 h 30 : apéro-concert avec Les tontons funkeurs.
21 h : projection de « Drive my car »
21 h : projection au gymnase de « Les amours d’Anaïs ».

Dimanche 12 septembre

10 h : projection de « La conspiration des belettes ».
14 h : projection de « Petite maman ».
14 h : projection au gymnase de « Cas n°1, cas n°2 ».
15 h 30 : Lectures de poèmes d’Abbas Kiarostami par Mojdeh Famili
15 h 45 : projection de « Sème le vent ».
17 h 45 : projection de Joe Hill.
19 h 30 : apéro-concert avec Baiser volé.
21 h : projection de « Ali & Ava ».

Toutes les séances, sauf mention, se font au cinéma.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Voir les commentaires
L'immobilier à Rieupeyroux

489000 €

Entre Rodez et Villefranche, corps de ferme d'une surface habitable de 521m[...]

123000 €

Secteur Rieupeyroux home patrimoine vous propose une grande maison de ville[...]

270000 €

Aveyron - Dans un petit Hameau, très jolie maison début XIX ème en pierres [...]

Toutes les annonces immobilières de Rieupeyroux
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?