Decazeville tourné vers la montée

  • Envoyer du jeu : le credo des entraîneurs decazevillois.
    Envoyer du jeu : le credo des entraîneurs decazevillois. JLB
Publié le , mis à jour

La saison du SCD débute ce dimanche par la réception de Saint-Cernin. Et l’objectif du club est très clair.

De tout temps, lorsque le Sporting devait céder du terrain et concéder une descente à l’échelon inférieur ; des discours ou des "analyses" sorties des bancs publics de radio platane affirmaient à qui voulait bien écouter ces ragots que c’en était fini pour le club. Prédisant sa chute libre vers le niveau régional. Mais de tout temps, le Sporting s’est relevé, s’est remobilisé en trouvant des ressources, souvent inespérées, pour retrouver son lustre d’antan, celui qui faisait "grimper aux arbres", comme l’affirmait-il y a une décennie, un ancien entraîneur bleu et blanc.

C’est peut-être l’histoire qui va se répéter cette saison en Fédérale 3, la troisième de rang, pour un SCD qui a tout fait pour tenter de retrouver le niveau supérieur. Une Fédérale 2 qui n’est pas inaccessible pour les hommes des présidents Patrick Malpel et Christian Murat qui avaient déjà annoncé la couleur en ce 5 juillet lors de l’assemblée générale : "Nous avons pour objectif de remonter ! " Sans prétention aucune, dans la lucidité du moment conjugué avec prudence par la crise sanitaire et le retour, pas impossible, d’un arrêt soudain de toutes compétitions amateurs.

Aussi, Anthony Julian et Tim Bowker ont dû convaincre des joueurs d’expérience de rejoindre les rives du Riou Mort et son stade Camille-Guibert. Avec les trois Aurillacois (Rouquette, Guibert, Taukaihyio), Vabret et le retour au club des Decazevillois Lozano, Verdier et Lac. Un recrutement presque XXL pour un club qui voit, en revanche, s’envoler vers une retraite sportive son emblématique capitaine Germain Portero, tout comme Florent Petitjean dont les percées et l’œil aiguisé pour déjouer les défenses vont manquer au Sporting. Sans oublier les départs de Romain Barascud (LSA) et de Vincent Muzzupapa (retour dans le Var). Malgré ces départs de choix, les coaches decazevillois affirment " avoir été satisfaits par le recrutement. Nous avons ciblé les postes que nous voulions renforcer. "

Pas le seul

Seulement voilà, le Sporting n’est pas le seul dans cette poule à avoir de l’ambition. Outre Figeac qui sera un sérieux prétendant, le SCD devra se frotter à Riom qui affiche également son désir de voir plus haut et Nontron dont la réputation n’est plus à faire. Hasard du calendrier, le SCD affrontera ses trois formations lors des quatre premières journées. Un calendrier pas vraiment clément pour le club qui, du coup, sera rapidement où se situer dans cette poule 14 dans laquelle les trois premiers seront qualifiés directement pour les 32es de finale et en découdront pour la montée lors du tour suivant en 16e.

Des phases finales que le Sporting n’a plus goûtées depuis une décennie et qui trottent, comme une rengaine, dans les têtes, des dirigeants et joueurs decazevillois.

philippe cauffet
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

99000 €

Decazeville : Charmante maison de type 4, mitoyenne d'un côté, avec terrain[...]

55000 €

Decazeville : sur les hauteurs mais proche du centre, maison T 4 avec 3052 [...]

56500 €

Appartement de type T3 en très bon état, situé au rez de jardin d'une petit[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?