Escrime : président de la fédération française, l'Aveyronnais Bruno Gares élu aussi au niveau international !

  • L'Aveyronnais Bruno Gares.
    L'Aveyronnais Bruno Gares. CPA - JLB
Publié le , mis à jour

Alors que la FIE tenait congrès ce week-end des 27 et 28 novembre à Lausanne en Suisse, le Castonétois de 56 ans, déjà boss de l'escrime tricolore depuis un an, a intégré le très fermé comité exécutif de l'organe international présidé par le richissime Russe  Alicher Ousmanov.

" Mes premiers mots iront à M. Ousmanov que je félicite d’avoir été reconduit pour un quatrième mandat à la présidence de la FIE, a d'abord réagi Bruno Gares, élu en Suisse comme membre du ComEx de la FIE avec 81 voix. Je tiens à remercier les représentants des nations de l’escrime internationale pour la confiance qu’ils m’ont accordée." 

L'Aveyronnais, devenu président de la FFE en septembre 2020 après une carrière sportive réalisée dans le club de Rodez mais aussi au plus près des équipes de France - notamment olympiques -, aura en charge les questions relatives aux différentes organisations à l'échelle mondiale. Un poste capital s'il en est. D'autant plus que cette élection court pour les quatre prochaines années et donc l'olympiade qui mènera à Paris-2024.

Et la fédération française de rendre public par communiqué : "Dans l’optique des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris en 2024, en accord avec la volonté du Président de la FIE Alicher Ousmanov, soucieux de s’entourer des présidents de fédérations les plus importantes et attentives à la bonne organisation des épreuves d’escrime, Bruno Gares avait répondu positivement à son invitation personnelle de faire acte de candidature."

Deux autres Français ont aussi été chargés de responsabilités internationales. "Je félicite Laura Flessel-Colovic (élue à la commission promotion et publicité, NDLR), Jean-Marc Guenet (élu à la commission arbitrage) et l’ensemble des candidatures françaises  (Dominique Hornus : non-élue à la commission médicale ; Franck Berthier : non-élu à la commission règlement ; Gilles Martinage : non-élu à SEMI) qui ont été présentées à ce Congrès électif, a encore dit Gares. Il s’agit là de la meilleure illustration du dynamisme de notre collectif. Nous avons tous comme objectif commun la réussite de Paris-2024."

Aurélien Parayre
Voir les commentaires
L'immobilier à Onet-Le-Château

189000 €

En EXCLUSIVITÉ pour vous chez NEOWI Rodez, découvrez ce SUPERBE T5 DUPLEX d[...]

1280 €

ONET LE CHATEAU - Dans le secteur très recherché Les Balquières - Maison 4 [...]

698000 €

Sur un terrain de 2000 m², villa contemporaine récente de 225 m² habitables[...]

Toutes les annonces immobilières de Onet-Le-Château
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Francis_LP Il y a 1 mois Le 29/11/2021 à 18:45

Elu certes mais avec un curriculum vitae caviardé et en compagnie d'une ex-ministre débarquée « après la découverte de manquements dans le cadre des « vérifications de sa situation fiscale ».
Les épéistes de France et de Navarre sont bien mal représentés !