Covid-19 : par tranche d'âge, situation sociale... Qui sont les personnes encore non-vaccinées ?

  • En Aveyron, 24,3 % de la population n'avait pas de schéma vaccinal complet au 9 janvier 2022.
    En Aveyron, 24,3 % de la population n'avait pas de schéma vaccinal complet au 9 janvier 2022. Repro CPA -
Publié le

D'après les données de l'Assurance maladie, on fait le point sur le profil des personnes non-vaccinées en France.

À l'heure de la 3e dose de rappel, une partie des Français refuse toujours de se faire vacciner. En Aveyron, ils sont par exemple 24,3 % de la population à ne pas avoir de parcours vaccinal complet (hors de dose de rappel).

Dans la région Occitanie, c'est en Ariège qu'ils sont pour l'heure les plus réticents (28,9 % de non-vaccinés) ainsi que dans l'Aude (26,7 %) et la Lozère (26,8 %) d'après les données d'Ameli, reprises par le journal Le Point

On fait le point sur le profil général des personnes qui n'ont pas encore de schéma vaccinal complet ou qui refusent de se faire vacciner contre le Covid-19.

Les chiffres par tranches d'âge

Aucune surprise en disant que les 0 à 11 ans ont une part de non-vaccinés écrasante (99,7 %), puisque les enfants à partir de 5 ans ne sont éligibles à la vaccination que depuis fin décembre 2021.

On vous présente ici le pourcentage de non-vaccinés dans les autres tranches (chiffres en date du 9 janvier 2022) :

  • De 12 à 17 ans : 21,9 %
  • De 18 à 24 ans : 7,8 %
  • De 25 à 39 ans : 11,6 %
  • De 40 à 54 ans : 9,4 %
  • De 55 à 64 ans : 5,5 %
  • 75 ans et plus : 9,6 %

Les données de l'Assurance maladie prouvent également que la population à risque est majoritairement vaccinée aujourd'hui. Parmi les Français qui souffrent d'une pathologie, seuls 11 % ne sont pas encore vaccinés.

Plus de non-vaccinés en milieux défavorisés

Parmi les habitants qui habitent dans les communes les plus favorisées (qui représentent 10 % de la population), on compte environ 24 % de non-vaccinés. À l’inverse, chez les 10 % de Français qui habitent dans les communes les plus défavorisées, le pourcentage de non-vaccinés s'élève à 31,6 %.

Et l'écart est progressif : plus les communes sont défavorisées, plus le nombre de personnes réticentes à se faire vacciner augmente. Un constat qui avait été évoqué dans une enquête de l'Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) qui s'est déroulée entre le 2 et le 17 décembre 2021 sur un échantillon d'un peu plus de 2 000 personnes.

"Les questions de ressources et d’accès aux soins semblent rester déterminantes", décrit le rapport. "Ainsi, ceux pour qui il est très facile d’acheter des médicaments s’ils en ont besoin ont plébiscité ce vaccin. Ils sont plus de 95 % à avoir été vaccinés ou à compter le faire. Cette proportion est seulement de 82 % chez ceux pour lesquels il est très difficile d’acheter ces médicaments. On trouve des écarts similaires entre ceux pour lesquels il est très facile de payer toutes les factures à la fin du mois et ceux pour lesquels c’est très difficile (92 % vs 79 %)". 

Parmi les personnes étudiées dans cette enquête, on retrouve "le plus souvent des femmes, jeunes, se sentant proches de partis de la droite radicale et de la gauche radicale, ou ne se sentant proches d'aucun parti" parmi ceux qui refusent le vaccin. 

Ces départements où on se vaccine le moins

Toujours d'après les données de l'Assurance maladie au 9 janvier 2021, c'est en Haute-Corse qu'on est le plus réticent (35,4 % de non-vaccinés), puis en Seine-Saint-Denis (34,9 %), en Alpes-de-Haute-Provence (31,7 %) et dans les Bouches-du-Rhône (30,5 %).

Petit tour des pourcentages en Occitanie :

  • Gers : 22,3 %
  • Hautes-Pyrénées : 22,6 %
  • Tarn : 24,3 %
  • Aveyron : 24,3 %
  • Hérault : 24,8 %
  • Lot : 24,8 %
  • Haute-Garonne : 24,8 %
  • Pyrénées-Orientales : 24,9 %
  • Gard : 26,2 %
  • Tarn-et-Garonne : 26,6 %
  • Aude : 26,7 %
  • Lozère : 26,8 %
  • Ariège : 28,9 %
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
camera Il y a 4 mois Le 23/01/2022 à 23:56

"Ainsi, ceux pour qui il est très facile d’acheter des médicaments s’ils en ont besoin ont plébiscité ce vaccin. Ils sont plus de 95 % à avoir été vaccinés ou à compter le faire. Cette proportion est seulement de 82 % chez ceux pour lesquels il est très difficile d’acheter ces médicaments. On trouve des écarts similaires entre ceux pour lesquels il est très facile de payer toutes les factures à la fin du mois et ceux pour lesquels c’est très difficile (92 % vs 79 %)". "
Cet article est éberluant de bétise...