Covid-19 : ce lundi on passe au vaccinal

  • A partir de lundi 24 janvier, avec le pass vaccinal, il faudra prouver être vacciné alors que jusqu’ici, les personnes pouvaient substituer à la présentation du pass sanitaire un test négatif.
    A partir de lundi 24 janvier, avec le pass vaccinal, il faudra prouver être vacciné alors que jusqu’ici, les personnes pouvaient substituer à la présentation du pass sanitaire un test négatif. Repro CPA
Publié le

Lundi 24 janvier, le pass vaccinal remplace le pass sanitaire. Il devient obligatoire dès 16 ans.

Pas de panique, si vous êtes déjà vacciné, vous présenterez ce lundi votre nouveau pass vaccinal comme avant, votre pass sanitaire, dans les lieux dont l'accès reste conditionné à sa détention. 

Mais désormais, tout le monde, vacciné ou pas est concerné… sauf les mineurs de moins de 16 ans, exemptés du dispositif. Les 12-15 ans devront tout de même se munir d'un pass sanitaire pour prendre le TER, aller faire du sport, voir des films, aller au théâtre ou au restaurant. Ils ont donc toujours la possibilité de présenter soit un test Covid-19 négatif, soit une attestation de schéma de vaccination complet soit un certificat de rétablissement à la suite d’une contamination par le Covid‑19.

Seuls les enfants de moins de 12 ans échappent à l'obligation de détenir un pass.

Prouver que vous êtes vacciné

Le nouveau dispositif voté par l'Assemblée dimanche 16 janvier vise les personnes non-vaccinées. Désormais, il faudra prouver que vous êtes vacciné alors que jusqu’ici, les personnes pouvaient substituer à la présentation du pass sanitaire un test négatif.

En cas de faux documents

Le projet de loi alourdit les sanctions. La détention d'un faux pass est "punie de trois ans d’emprisonnement et de 45 000 € d’amende". Une peine portée " à cinq ans d’emprisonnement et à 75 000 € d’amende en cas de détention frauduleuse de plusieurs faux documents".

Validation du nouveau pass

Sur l'appli TousAntiCovid, la mise à jour du pass sanitaire au pass vaccinal se fera automatiquement.

En attendant la dose de rappel

Votre nouvelle injection doit se faire entre trois et jusqu'à sept mois après votre dernière injection. Mais ce délai est appelé à évoluer. Si vous avez dépassé les sept mois entre les deux doses, le pass se désactive. À compter du 15 février, ce délai sera réduit : il faudra effectuer sa dose de rappel 4 mois, et non plus 7 mois, après sa deuxième dose pour avoir un schéma vaccinal complet et conserver un pass valide.

Une infection = une injection

Enfin, avoir été positif au Covid-19 ne vous fait pas perdre votre pass. Rien ne change pour vous puisqu’une infection=une injection. Votre pass ne sera donc pas désactivé puisque après avoir été malade et guéri, vous avez reçu un certificat de rétablissement avec un QR code qui valide votre statut vaccinal.

Des exceptions à la présentation du pass vaccinal

* Lorsque vous travaillez dans une entreprise qui propose la restauration collective, pas besoin de pass pour s'attabler.

* Autre exception à noter : lorsque vous êtes amené à prendre les transports pour "motif impérieux d’ordre familial ou de santé". Le texte précise que vous devrez dans ce cas "présenter le résultat d’un examen de dépistage virologique ne concluant pas à une contamination par la Covid‑19". Dans ce cas, le test négatif sert de sésame sauf "en cas d'urgence".

* Les hôpitaux et les Ehpad restent bien accessibles avec un simple pass sanitaire pour les malades et les proches.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (2)
camera Il y a 4 mois Le 23/01/2022 à 23:53

"* Les hôpitaux et les Ehpad restent bien accessibles avec un simple pass sanitaire pour les malades et les proches."
Intolérable !

camera Il y a 4 mois Le 23/01/2022 à 23:52

"Le nouveau dispositif voté par l'Assemblée dimanche 16 janvier vise les personnes non-vaccinées. Désormais, il faudra prouver que vous êtes vacciné alors que jusqu’ici, les personnes pouvaient substituer à la présentation du pass sanitaire un test négatif."
Mais jusqu'ici le pass sanitaire pouvait s'obtenir par un test...
S'agit-il d'un mensonge ou d'une erreur ?
Rien dans ce paragraphe n'est vrai...