Aveyron : les Cuma veulent « renforcer la coopération »

Abonnés
  • Aux côtés du président national Luc Vermeulen, le président Carrière, à droite, a animé sa dernière assemblée générale.
    Aux côtés du président national Luc Vermeulen, le président Carrière, à droite, a animé sa dernière assemblée générale. Repro CPA
Publié le

Adhérents et représentants des 269 Coopératives d’utilisation du matériel agricole (Cuma) de l’Aveyron étaient vendredi 25 février en réunion de travail.

Au commencement et d’après les souvenirs des anciens, c’est une tronçonneuse qui a été la première acquisition de la toute première des Coopératives d’utilisation du matériel agricole (Cuma) aveyronnaises, à Druelle. Ces structures sont aujourd’hui plus de 13 000 en France, dont 269 dans l’Aveyron, et fédèrent, localement, près de 80 % des agriculteurs.
Les temps ont changé et, désormais, la tronçonneuse n’est plus au centre des attentions des adhérents. « C’est plutôt la moissonneuse », expliquent Gilles Gres et Guilhem Rudelle, deux des 18 administrateurs de la fédération des Cuma de l’Aveyron, qui gèrent aujourd’hui quelque 8 500 engins agricoles.
Représentants et adhérents étaient réunis ce vendredi 25 février dans le cadre de leur assemblée générale. Un rendez-vous qui aura permis de renouveler le conseil d’administration, lequel élira son président le 24 mars en remplacement de Frédéric Carrière.
Ce dernier, ayant souhaité passer la main, a animé sa dernière assemblée générale en présence du président national des Cuma Luc Vermeulen. La thématique : la coopération entre les Cuma pour « maintenir le maximum de gens dans la dynamique », comme l’expliquent les administrateurs. « Avec l’augmentation des prix, pour avoir du matériel perfectionné, il faut voir avec son voisin », poursuivent-ils, dans la droite ligne de la philosophie qui a prévalu à la fondation des Cuma.
Au chapitre des projets, selon le président Carrière : « Accompagner de nouveaux besoins, de nouveaux projets de Cuma (mutualisation de la main-d’œuvre, hangar avec centrale photovoltaïque, dématérialisation, pratiques agro-écologiques, alimentation de proximité ».
« Le dynamisme des Cuma du département n’est plus à démontrer. Il ne se traduit ni par un chiffre d’affaires, ni pas le nombre ou la dimension du matériel détenu par la Cuma mais bien par le groupe, le collectif d’hommes et de femmes qui composent la Cuma », a par ailleurs souligné Frédéric Carrière.

En chiffres

269 Coopératives d’utilisation du matériel agricole dans l’Aveyron. L’investissement annuel moyen de ces Cuma a été de 58 056 € l’an passé.
40 adhérents en moyenne par Cuma
8 500 matériels agricoles au total dans les Cuma de l’Aveyron, dont 715 achetés sur le dernier exercice.
61 salariés employés en 2021 par 65 Cuma

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Xavier Buisson
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?