VIDEO - Bastia-Rodez : quand les footballeurs ruthénois ont frôlé la mort au-dessus de la mer

  • Rodez - Bastia en avion, un grand moment de frayeur pour le foot ruthénois.
    Rodez - Bastia en avion, un grand moment de frayeur pour le foot ruthénois. Capture d'écran - Archives INA
  • Régis Brouard, alors coach de Rodez, aujourd'hui celui de Bastia.
    Régis Brouard, alors coach de Rodez, aujourd'hui celui de Bastia.
Publié le , mis à jour

Il y a déjà... 18 ans, les footballeurs de Rodez avaient connu un déplacement en Corse pour le moins agité. Ils en étaient revenus sains et saufs, et avec la victoire en poche. On leur souhaite le même résultat ce samedi 7 mai, la galère en moins...

C'était le 7 novembre 2004, il y a près de 18 ans. Partis en milieu d'après-midi en avion pour rejoindre la Corse et affronter l'équipe réserve Bastia pour la 11e journée du championnat CFA, les footballeurs de Rodez ne se doutaient pas qu'ils allaient disputer un tout autre type de match... en plein ciel.

 

L'avion contenait sept joueurs du Raf, plus l'entraîneur du club, un certain Régis Brouard, actuel coach de Bastia. Quand au-dessus de la Méditérranée, à 6 000 m du sol, l'avion de l'appareil s'arrache. Sacs, et vêtements sont aspirés à l'extérieur, quant aux joueurs, fort heureusement attachés à leurs sièges, ils vont finir le vol gelés, la température chutant jusqu'à - 15 °C, au sol, aggripés les uns aux autres, le pilote réussisant à amener l'avion blessé à bon port.

 

Les joueurs de Rodez vont tout de même disputer ce match contre Bastia, et le remporter 3-0.

Presque 18 ans plus tard, c'est une victoire de ce type que les Ruthénois souhaiteraient ramener de Bastia. Sans bien sûr que l'avion qui les transportera en Corse ce samedi 7 mai ne se mette à nouveau à jouer une opération "porte ouverte" à des kilomètres au-dessus de la mer...

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?