Aveyron : cinq associations portent plainte contre X pour dénoncer une fraude aux herbicides toxiques

  • Les militants étaient réunis ce lundi 30 mai devant le tribunal correctionnel de Rodez.
    Les militants étaient réunis ce lundi 30 mai devant le tribunal correctionnel de Rodez. José A. Torres
Publié le

Lundi 30 mai, cinq associations ont déposé une plainte contre X devant le tribunal judiciaire de Rodez pour dénoncer la vente de pesticides contenant des composés toxiques, malgré leur interdiction. Une initiative locale, qui s’inscrit dans le cadre de la campagne européenne Secrets Toxiques ​.

Réunis devant le tribunal judiciaire de Rodez, ce lundi, des militants de la Confédération paysanne, d'Alterna'Bio, de Biodiva, du comité Causse-Comtal ou encore de Campagne Glyphosate 12 ont déposé une plainte contre X. Ainsi, ces associations, et d'après une étude publiée en octobre 2020 qui démontre que des composés toxiques non déclarés ont été retrouvés dans des pesticides en vente libre, ont voulu "dénoncer une fraude massive", explique Philippe Piard, de la Confédération paysanne. Des éléments comme de l'arsenic, du plomb et des dérivés de pétrole auraient été retrouvés dans ces produits.

La plainte a pour objectif d'identifier les "responsables de la fraude. La responsabilité des pouvoirs publics, avec l'application de la réglementation sur l'évaluation de la toxicité des pesticides avant leur mise sur le marché est engagée", d'après les associations. Depuis janvier 2019, seuls les herbicides ne contenant aucun pesticide de synthèse peuvent être vendus aux particuliers. 

"On connaît aujourd'hui la gravité et l'impact de ces produits sur la santé des paysans en particulier mais des consommateurs en général", complète Philippe Piard. 

 

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?