Covid-19 : "les signaux épidémiques virent au rouge" en Occitanie, l'ARS préconise le retour du masque

  • La situation s'aggrave encore un peu plus en Occitanie, l'ARS conseille de porter le masque dans les lieux clos.
    La situation s'aggrave encore un peu plus en Occitanie, l'ARS conseille de porter le masque dans les lieux clos. Illustration - Pixabay
Publié le

Alors que tous les indicateurs repartent fort à la hausse, l'ARS Occitanie demande un retour du port du masque dans les lieux clos.

"Tous les indicateurs sont désormais repartis à la hausse", prévient l'Agence régionale de santé (ARS) en Occitanie. En une semaine, le nombre de nouvelles contaminations a progressé de +64% dans la région.

Sur les plus de 150 000 tests qui ont été réalisés ces sept derniers jours, on en compte 30,1% positifs. "Pour ne pas gâcher notre été, c'est dès maintenant qu'il nous faut vraiment tous réagir : d'abord avec bon sens en appliquant les gestes barrières que nous connaissons bien. Pour freiner les contaminations, aérons nos lieux de vie, portons un masque dans tous les espaces de promiscuité comme les transports en commune, lavons-nous les mains plus régulièrement et renforçons nos réflexes de protection au contact de nos proches les plus fragiles".

L'ARS parle de l'urgence de "nous re-mobiliser pour éviter une nouvelle vague épidémique cet été en Occitanie".

A lire aussi : Covid-19 : la ministre de la Santé "demande aux Français de remettre le masque dans les transports"

Où les progressions sont les plus fortes

La Haute-Garonne possède un taux d'incidence affolant de 933 cas pour 100 000 habitants, et suivent derrière l'Hérault (833) et les Pyrénées-Orientales (730).

Dans le Tarn-et-Garonne, le nombre de nouvelles contaminations est en hausse de +81% en une semaine, quand elle est de +79% dans le Tarn, +77% dans les Pyrénées-Orientales, +75% dans les Hautes-Pyrénées, +68% en Haute-Garonne ou encore +65% en Aveyron.

"Les signaux épidémiques virent à nouveau au rouge en Occitanie", regrette l'ARS dans son rapport. C'est presque 50 000 personnes qui ont contracté le virus en une seule semaine, alors que le nombre de patients hospitalisés repart à la hausse également (+94).

"Dans le contexte actuel de recrudescence des contaminations, le vaccin protège les plus vulnérables. Prenez rendez-vous avec votre médecin ou votre pharmacien pour un rappel" demande l'ARS, car si 86% des 60-79 ans et 76% des plus de 80 ans ont bénéficié d'un premier rappel vaccinal, ils ne sont respectivement que 10,2% et 20,6% à avoir réalisé le second rappel. 

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?