Surpopulation carcérale : la prison de Rodez continue de déborder

Abonnés
  • Officiellement, la maison d’arrêt de Druelle compte 99 places.
    Officiellement, la maison d’arrêt de Druelle compte 99 places. Centre Presse - José A. Torres
Publié le , mis à jour

La dernière étude du ministère de la justice sur le taux de remplissage des prisons fait ressortir 143 détenus pour 99 places dans celle de Rodez. Une situation qui dure depuis quelques années déjà et qui est endémique.

Deux fois par an, au premier janvier et au premier juillet, le ministère de la Justice réalise un état des lieux du taux d’occupation des prisons françaises.Depuis plusieurs années, la maison d’arrêt de Rodez, avec ses 99 cellules (90 pour la détention et 9 en semi-liberté), est en état de surpopulation.

Comme dans plus de la moitié des établissements de France, l’État, qui est responsable des lieux, n’est pas en mesure de respecter la loi, qui prévoit que les détenus soient seuls dans leur cellule. À Rodez, comme dans la quasi-totalité des prisons d’Occitanie, ce n’est pas le cas. Avec 143 détenus, et donc un taux d’occupation de 144 %, la maison d’arrêt ne peut pas s’y tenir.

Depuis longtemps déjà, des lits doubles ont été installés dans bon nombre de cellules. Et l’incompatibilité de certaines combinaisons de détenus (des prisonniers qui se sont battus ne peuvent pas être remis ensemble, ceux mis en cause dans une même affaire également…) ce sont parfois des matelas qui doivent être mis au sol pour pouvoir "loger" tout le monde. 

Trois agressions cette année

En janvier dernier, lors du précédent baromètre, le taux était de 165 %. Selon les syndicats du personnel pénitentiaire, la diminution est seulement due à une baisse de « l’activité saisonnière ». En effet, en raison des vacances judiciaires, les audiences sont moins nombreuses et un peu moins de détenus sont amenés à y être transféré.
La maison d’arrêt de Rodez, n’est censée accueillir que des détenus condamnés à de courtes peines.

Mais depuis plusieurs années, la durée moyenne des condamnations de ses occupants s’est allongée. Elle accueille également de plus en plus de détenus venus d’ailleurs, notamment de Toulouse, de Perpignan, de Marseille et de l’Hérault, où les cellules débordent aussi.

Cette situation a des conséquences au quotidien pour les détenus, qui vivent dans un espace qui certes reste moderne (la prison a ouvert en 2013), mais qui n’est pas adapté pour accueillir autant de monde. Les activités, les places pour travailler, mais aussi le suivi (santé notamment), ne sont pas dimensionnés pour autant de monde, ce qui pose des problèmes. Depuis le début de l’année, trois gardiens ont été agressés. Une situation dénoncée par le personnel qui assure ne pas être assez nombreux pour faire face à la situation.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Voir les commentaires
L'immobilier à Druelle Balsac

299000 €

C'est ce que l'on appelle un bien rare et recherché sur le marché !!!!. . U[...]

156500 €

En exclusivité ! OPPORTUNITE ! Vous êtes investisseurs ? Nous vous donnons[...]

165000 €

Sur la commune de DRUELLE BALSAC, dans un charmant village...Maison traditi[...]

Toutes les annonces immobilières de Druelle Balsac
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
filochard Il y a 17 jours Le 01/08/2022 à 13:40

De toutes façons Sarkozy a fait appel de sa condamnation à la prison ferme, il ne viendrait pas à Rodez, il aurait un bracelet, au pire une cellule VIP à la Santé