Sécheresse : jardins, piscines, voitures : respectez-vous les consignes des restrictions d'eau ?

  • 93 départements sont, à ce jour, concernés par des restrictions d’eau.
    93 départements sont, à ce jour, concernés par des restrictions d’eau. Repro CPA
Publié le , mis à jour

93 départements dont celui de l'Aveyron sont, à ce jour, concernés par des restrictions d’eau. Remplissage des piscines, arrosage des espaces verts, lavage des voitures… Que risque-t-on si on ne respecte pas les consignes émises par les préfectures ?

La France traverse, depuis lundi 8 août, une quatrième vague de chaleur et connaît une sécheresse historique. Face à cette situation qui touche tout l’Hexagone, la Première ministre Élisabeth Borne a mis en place, vendredi 5 août, une cellule interministérielle de crise. Des restrictions d’eau sont en vigueur dans l'Aveyron comme sur la quasi-totalité du territoire, afin d’économiser l’eau. Piscine, arrosage, lavage des voitures… Nombreux sont les préfets à limiter les usages, au-delà du seuil de vigilance. Mais au fait, que risque-t-on si on ne respecte pas les restrictions d’eau ?

Ces restrictions d’eau s’appliquent selon le niveau de vigilance sécheresse appliquée à votre département. Chaque préfecture classe les communes selon quatre seuils : vigilance, alerte, alerte renforcée et crise. Pour suivre la situation de votre commune, taper le nom de votre lieu de domicile ou votre code postal sur le site gouvernemental Propluvia.

Quels types de restrictions d’eau ?

À ce jour, 93 départements sur les 96 que compte le territoire métropolitain sont concernés par les restrictions d’eau : trois sont placés en alerte, 22 en alerte renforcée et 68 au niveau de crise, le seuil le plus élevé, selon les dernières informations communiquées par le ministère de la Transition écologique, mardi 8 août.

Si vous résidez dans l’un des 93 départements concernés par des restrictions d’eau, et selon le niveau d’alerte sécheresse, il est interdit d’arroser les espaces verts, les pelouses et les massifs fleuris, de remplir les piscines privées, de laver les voitures, de nettoyer les façades et les toitures, etc.

Quelles sanctions, en cas de non-respect

Si vous ne respectez pas les restrictions d’eau dictées par la préfecture de votre département, vous vous exposez effectivement à des sanctions. Pour veiller au bon respect des consignes, les agents de l’Office français pour la biodiversité (OFB) effectuent des contrôles.

Les amendes peuvent grimper jusqu’à 1 500 € pour les personnes physiques « et s’appliquer de manière cumulative à chaque fois qu’une infraction aux mesures de restriction est constatée », indique le ministère de la Transition écologique dans le guide de mise en œuvre des mesures de restriction des usages de l’eau en période de sécheresse.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?