Disparition : l'Aveyronnais Hugues Calvet, ponte du droit des affaires, s’en est allé

  • Hugues Calvet s'est éteint à l'âge de 64 ans.
    Hugues Calvet s'est éteint à l'âge de 64 ans. Repro Bredin Prat -
Publié le

Hugues Calvet est décédé à 64 ans.

"La Roll’s Royce du marché", "un esprit des plus brillants, comme ses plaidoiries", "une compréhension qui va au-delà de la seule analyse juridique", "le meilleur de Paris pour le contentieux de la concurrence" Tout au long de sa carrière, Hugues Calvet a reçu les louanges de ses pairs. Brillant avocat spécialisé dans le droit des affaires, l’Aveyronnais s’est éteint la semaine passée à l’âge de 64 ans. Ses obsèques ont eu lieu vendredi dans son village natal, Le Monastère. Plusieurs de ses anciens camarades de la région, connus sur les terrains de rugby lors de sa jeunesse dans la préfecture, lui ont rendu un dernier hommage à l’instar du monde juridique. Un monde que l’homme aura marqué par son talent.

"Une personnalité exceptionnelle"

Diplômé de l’université de Toulouse en droit privé, en 1978, Hugues Calvet s’était ensuite tourné vers la magistrature à l’ENM au début des années 1980 et à la Cour de justice européenne de 1987 à 1991. Avant de s’inscrire au barreau de Paris comme avocat, "le métier que j’ai toujours voulu faire, car j’ai un tempérament qui me pousse davantage à défendre qu’à accuser", disait-il. Rapidement, il rejoint le prestigieux cabinet Bredin Prat à Paris, dans lequel il s’était spécialisé dans le contentieux lié à la concurrence (cartel, abus de position dominante…)

Parmi ses clients : les firmes américaines Uber ou encore Amazon, La Banque Postale, le journal L’Équipe et bon nombre d’entreprises du Cac 40… Régulièrement, la revue juridique américaine "Best Lawyers" le classait parmi les meilleurs dans son domaine. "Hugues Calvet a été l’un des piliers de notre cabinet et a très largement contribué à l’essor et à la renommée de notre pratique concurrence. Reconnue par ses pairs, aimé de ses clients, sa personnalité exceptionnelle a marqué tous ceux qui ont eu la chance et le privilège de le côtoyer", a salué Bredin Prat sur son site internet à la suite du décès de l’Aveyronnais..

Qui aimait retrouver ses terres lorsque son emploi du temps le permettait. Et qui n’avait pas oublié ses premiers amours comme au début des années 2010 où il avait épaulé à titre amical et gracieux le Stade Rodez Aveyron (rugby) lors de son litige avec l’Urssaf. En 2017, dans une tribune publiée dans le journal Le Monde, l’avocat s’était engagé aux côtés d’Emmanuel Macron face à Marine Le Pen dont "le programme conduirait à la fin de l’État de droit puisqu’il est en contradiction avec nos principes constitutionnels et conventionnels".

Hugues Calvet, dont le frère Yvon est aujourd’hui avocat général à la cour d’Appel d’Aix-en-Provence, avait également l’habitude de prendre sa plume pour rédiger plusieurs tribunes sur le droit des affaires dans le quotidien Les Échos.

Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

821 €

Une entrée avec placard, une cuisine équipée (placards hauts et bas, hotte,[...]

554 €

Entrée avec placard, séjour avec cuisine américaine (meubles hauts et bas, [...]

195000 €

En exclusivité dans votre agence Stéphane Plaza Immobilier Rodez ! Rodez, R[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?