Agriculture : la filière veau d’Aveyron et du Ségala reçoit un soutien de poids

Abonnés
  • Une partie des éleveurs de veau d’Aveyron et du Ségala s’est retrouvée autour du directeur général d’Auchan, Philippe Brochard, venu en visite dans une ferme du Tarn.
    Une partie des éleveurs de veau d’Aveyron et du Ségala s’est retrouvée autour du directeur général d’Auchan, Philippe Brochard, venu en visite dans une ferme du Tarn. Centre Presse - José A. Torres
Publié le

Ce mercredi 21 septembre, sur une exploitation de Villeneuve-sur-Vère, dans le Tarn, les représentants de la filière Veau d’Aveyron et du Ségala recevaient le directeur général d’Auchan, Philippe Brochard. L’occasion de réaffirmer un partenariat qui dure depuis 1996.

Les représentants de la filière du veau d’Aveyron et du Ségala ont reçu un soutien de taille : le directeur général d’Auchan, nommé en décembre 2021 au côté d’Yves Claude, Philippe Brochard. Pourquoi cette visite revêtait une telle importance ? Pour Joël Clergue, président de SA4R qui structure la filière sur quatre départements (Aveyron, Tarn, Lot et Cantal), cette rencontre entre plusieurs dizaines d’éleveurs, de consommateur et de distributeurs a permis « de réaffirmer un partenariat qui dure maintenant depuis 1996 ».


En effet, alors que les éleveurs sont confrontés à plusieurs difficultés (sécheresse, augmentation du coût du prix des matières premières), Philippe Brochard est venu réaffirmer son engagement auprès des éleveurs de la filière et son attachement « aux produits de proximité comme peuvent produire les éleveurs du veau d’Aveyron et du Ségala ».


Jusqu’au 11 octobre, le directeur général d’Auchan est en tournée à travers toute la France, en vingt étapes, afin de rencontrer des producteurs qui sont en partenariat avec la grande enseigne de distribution depuis plusieurs décennies. Au-delà de cette opération de communication, Joël Clergue se félicite que ce poids lourd de la distribution qui permet aux éleveurs de la filière «d’y voir un peu plus clair en ces temps d’incertitudes» soit venu à leur rencontre.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?